27-02-2012 10 ans de Sportcom
Sportcom passe le témoin des athlètes aux médias

Montréal, 27 février 2012 (Sportcom) – Il y a 10 ans, Sportcom a décidé de faire du sport olympique et paralympique sa vocation. Depuis, l’organisation donne la parole à des athlètes pratiquant des sports parfois méconnus du grand public, dans la victoire comme dans la défaite, et ce, 12 mois par année.
 
Membre de l’équipe nationale de paranatation depuis 1998, Benoit Huot a pu voir une évolution dans la couverture médiatique de son sport au fil des années. Il n’avait que 16 ans lors de ses premiers Jeux paralympiques, à Sydney, en 2000, et il était revenu d’Australie avec trois médailles d’or et trois médailles d’argent. « Je n’avais eu pratiquement aucune couverture médiatique! » se rappelle-t-il.
 
« Est-ce nous qui ne connaissions pas comment le monde des médias fonctionnait ou le manque d'intérêt de la population pour le sport paralympique? Je crois que c'est un peu des deux », concède Huot.
 
Parallèlement à sa mission première, Sportcom a également tenté de faire connaître le plus de sports possibles aux médias et au grand public. « Les gens peuvent maintenant connaître davantage la lutte olympique », admet quant à elle la triple championne du monde Martine Dugrenier. «  Pour nous, c’est souvent la différence entre tout ou rien », ajoute-t-elle.
 
L’eau a bien coulé sous les ponts depuis les dernières années et la couverture sportive du sport olympique et paralympique a maintenant une plus grande place dans les médias. La création de Sportcom en 2001 a participé à cet élan. « En tant que société, nous sommes plus conscients de ce que sont les Jeux paralympiques et nous y portons plus attention grâce à des ambassadeurs comme Chantal Petitclerc par exemple », note Benoit Huot.
 
« Avec la venue de Sportcom, nous avons eu du jour au lendemain un support et une visibilité qui a fait une différence. Notre mouvement a senti une effervescence. Ça nous aide à rayonner. »
 
Le paranageur a réalisé que le vent commençait à tourner lors des Jeux du Commonwealth de 2002, à Manchester, puis, à l’occasion des Mondiaux de paranatation en décembre de la même année, qui avaient lieu en Argentine.
 
Après les Jeux paralympiques d’Athènes, Benoit Huot, quintuple médaillé d’or, a été élu Athlète de l’année ayant un handicap par le magazine Swimming World. « Cette nouvelle avait vraiment passé dans le beurre, même si c’était assez prestigieux qu’un athlète québécois récolte cet honneur dans le magazine le plus important dans le monde du sport aquatique. En contactant Sportcom, la nouvelle a ensuite fait les manchettes dans les médias québécois et j’ai reçu beaucoup d’appels pour accorder des entrevues. Si je n’avais pas utilisé les services de Sportcom, il n’y aurait pas eu de retombées. »
 
La pensée de Martine Dugrenier va aussi en ce sens. Selon elle, c’est une porte d’entrée pour plus de visibilité vers son sport et les athlètes. « L’effet Sportcom est décuplé puisque les communiqués sont distribués à l’ensemble des médias québécois », explique Dugrenier, se rappelant notamment qu’un seul appel à Sportcom peut faire boule de neige. « En juin dernier, ma victoire dans un tournoi en Allemagne le jour de mon anniversaire a fait le tour des bulletins de nouvelles après vous avoir contactés. »
 
Sa participation aux Jeux olympiques de Pékin n’est pas non plus étrangère au phénomène. « Ma compétition ne durait que quelques heures, et oui, il y a eu quelques reportages, mais à mon retour, je rencontrais des gens que ne je connaissais pas qui étaient au courant de mes performances. Cette visibilité est parfois minime, mais elle fait toute la différence », souligne-t-elle.
 
Depuis 10 ans, Sportcom publie de l’information relative au sport olympique et paralympique. Mais si ces nouvelles se sont retrouvées devant les yeux du grand public, c’est également grâce aux médias et organismes de presse qui prennent le relais et distribuent l’information à leur tour. Si des milliers de voix d’athlètes ont été entendues, c’est grâce à cet effort collectif visant à mettre de l’avant ces performances, qui méritent d’être soulignées 12 mois par année.
 
 
-30-
 
 

Rédaction : Émilie Bouchard Labonté

 

12-13 Judo Grand Chelem, Tyumen, Russie - C.Beauchemin-Pinard, É.Briand, P. Gagné, C.Roberge, S.Tremblay et A.Valois-Fortier

> Format pdf               > Format xls

Dernières nouvelles
06-07-2014 Taekwondo – Grand Prix de Suzhou
Taillon et Potvin trébuchent à la ronde des 16
>Suite
06-07-2014 Sportcom - Volleyball - Ligue Mondiale
Une défaite dans un match sans signification pour les Canadiens
>Suite
06-07-2014 Judo Canada – Grand prix d’Oulan-Bator
Roberge en bronze
>Suite
>Voir toutes les nouvelles
Communiqués
INS Québec FAEQ MELS SportsQuébec
RDS ICI Radio-Canada Journal de Montréal
 © 2011 Sportcom. Tous droits réservés.

  Connexion