01-03-2012
Daniel Murphy, entraîneur du mois de février 2012

Montréal, 1er mars 2012 (Sportcom) – Rien ne laissait croire en début d’année que le skieur acrobatique Olivier Rochon entamerait le dernier droit de la saison en étant premier au classement de la Coupe du monde des sauts. Le Gatinois revient de loin et c’est en partie grâce au travail de son entraîneur Daniel Murphy qu’il est de retour au sommet. C’est en vertu de ces performances que Daniel Murphy a été retenu à titre d’Entraîneur du mois de février par l’Institut national de formation des entraîneurs (INFE) et le Club de la médaille d’or.
 
Auteur de quatre podiums depuis le début de la saison, dont une victoire à l’étape de Calgary à la fin janvier, Olivier Rochon revient en force après un purgatoire d’un an.
 
Mis à l’écart de l’équipe canadienne depuis la dernière campagne en raison de son comportement inadéquat à l’extérieur des pistes, le talentueux sauteur n’a toutefois pas été laissé à lui-même, il a profité du soutien d’une équipe, Daniel Murphy en tête. C’est donc pleinement ressourcé qu’il a entrepris la saison 2011-2012 avec les résultats que l’on connaît.
 
Une surprise? Pas complètement selon son entraîneur.
 
« Sans le crier sur tous les toits, je m’attendais à ce qu’il monte sur le podium. Par contre, je suis agréablement surpris de sa constance. L’an dernier, lorsque nous avons pris la décision de le suspendre, je savais que cela ne nuirait pas à sa progression », soutient Daniel Murphy en toute franchise.
 
« Olivier est très talentueux, sauf que, rendu à un certain niveau, il faut travailler fort afin de ne pas se faire rattraper par les meilleurs. Il a pu prendre du recul face à son sport et depuis son retour, son approche est beaucoup plus professionnelle. Nous aurions pu perdre ce beau potentiel, sauf que j’étais prêt à prendre le risque. S’il avait arrêté le ski pour vivre une autre passion, cela aurait été correct. Olivier a adhéré à ce que nous avons mis en place pour lui. Il s’est engagé, il a fait du très bon travail et aujourd’hui, ça va bien. »
 
Cette pause n’a pas seulement eu un impact chez l’athlète comme l’indique l’entraîneur.
 
« Tout le monde a beaucoup appris de cette situation et Olivier en sort grandi. C’était la bonne décision à prendre pour sa vie personnelle. »
 
D’athlète à entraîneur
 
Après une carrière d’athlète qui aura duré 12 ans dans l’équipe nationale, Daniel Murphy a fait ses premiers pas en tant qu’entraîneur avec l’équipe nationale australienne qui était en préparation pour les Jeux olympiques de Turin. Après le grand rendez-vous de 2006, il est de retour au sein de l’équipe canadienne, cette fois de l’autre côté de la clôture, avec la ferme intention de garder le pays dans le peloton de tête mondial.
 
« L’histoire de mon sport est tatouée sur mon cœur! Même si des pays comme la Chine et le Bélarus sont devenus des puissances mondiales, nous avons les connaissances pour maintenir notre tradition d’excellence et nous classer parmi les meilleurs. Nicolas Fontaine travaille très fort en matière de recrutement pour assurer la relève. C’est passionnant de travailler avec cette nouvelle génération d’athlètes, de les voir s’engager et de les voir grandir. L’envers de la médaille, c’est que l’on est aussi affecté qu’eux lorsqu’ils sont blessés. »
 
Un peu comme le serait n’importe quel parent finalement.
 
En signe de reconnaissance, une collection de produits « Fruits et Passion », ainsi qu’une bourse d’études de 200 $ de l’INFE sont remises aux entraîneurs du mois. Ces fonds peuvent être utilisés lors des activités et programmes donnés par l’INFE au cours des 12 prochains mois.
 
 
-30-
 
 
Au service de l’excellence!
 
Le CNMM est un organisme à but non lucratif fondé en 1997 grâce à la volonté de six organismes partenaires : Sport Canada, le Comité olympique canadien (COC), le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), l’Association canadienne des entraîneurs (ACE), SPORTSQUÉBEC et la Ville de Montréal. Depuis sa création, le CNMM joue un rôle central au niveau de l’octroi et de la coordination de services spécialisés auprès des athlètes membres des équipes canadiennes et ceux qui aspirent à y faire leur place. Le CNMM joue un rôle similaire au plan de la formation et du perfectionnement des entraîneurs de haut niveau, via le programme de l’Institut national de formation des entraîneurs (INFE). Le CNMM est un des sept centres multisport existant au Canada.
 
 
Information : Isabelle Lévesque-Beyrouti
                   Centre national multisport-Montréal
                   Tél. : (514) 872-1983
                   isabellebeyrouti@multisport.qc.ca  
 

28-29 Ski alpin Coupe du monde, Semmering, Autriche - Marie-Michèle Gagnon, Brittany Phelan et Marie-Pier Préfontaine

> Format pdf               > Format xls

Dernières nouvelles
21-12-2014 Patinage de vitesse courte piste – Coupe du monde
L’argent pour le relais masculin et le bronze pour Charles Hamelin
>Suite
21-12-2014 Ski acrobatique (sauts) – Coupe du monde
Les Canadiens ratent la finale de peu
>Suite
20-12-2014 Patinage de vitesse courte piste – Coupe du monde
L’argent pour St-Gelais au 1000 m
>Suite
>Voir toutes les nouvelles
Communiqués
INS Québec FAEQ MELS SportsQuébec
RDS ICI Radio-Canada Journal de Montréal
 © 2011 Sportcom. Tous droits réservés.

  Connexion