Volleyball – Tournois de qualification olympique de la NORCECA

Les Canadiennes s’inclinent à leur premier match

GuimondJanie1
Photo Volleyball Canada 
Janie Guimond

Montréal, 8 janvier 2016 (Sportcom) – Les Canadiennes se sont inclinées à leur premier match du Tournoi de qualification olympique féminin de la NORCECA présenté à Lincoln, dans l’État du Nebraska, jeudi. Les Américaines ont vaincu Janie Guimond et ses coéquipières 3 à 0.

D’entrée de jeu, un gros défi attendait les représentantes de l’unifolié. Leurs premières adversaires, les championnes du monde et vice-championnes olympiques en titre, se sont imposées en trois manches par la marque de 25-18, 25-18 et 25-15.

« C’est décevant, c'est sûr. Nous en voulons toujours plus, mais je suis fière de mon équipe qui n’a pas perdu confiance. Nous nous sommes battues jusqu’au bout pour chaque point. S'il y a des égalités entre deux équipes à la fin du tournoi, ils compteront tous les petits points. C'était important que nous allions en chercher le plus possible. En général, nous avons bien performé », a commenté la libéro Janie Guimond.

La meilleure joueuse de la formation américaine fut Nicole Fawcett avec 14 points alors que chez les Canadiennes, c’est la Britanno-Colombienne Lucille Charuk qui s’est le plus démarquée avec neuf points.

Les Américaines ont eu un avantage de deux as contre zéro pour les Canadiennes. En plus, les favorites du tournoi ont vu leur attaque s’avérer plus productive alors qu’elles ont réussi 57 montées au filet contre 30 pour l’équipe de Guimond.

Toutefois, ce sont les représentantes du Canada qui ont été les plus performantes dans les blocs avec sept contre trois.

« Les Américaines sont très précises au service et nous mettent de la pression. Elles sont très intelligentes dans leurs jeux et ne perdent pas une occasion pour avoir l'avantage. Nous le savions. Il fallait jouer avec agressivité et prendre des risques si nous voulions avoir une chance. Nous n'avons pas mis assez de pression sur notre service et à l'attaque, nous n'y allions pas toujours pour le point. C’est peut-être par faute de connexion entre les joueuses ou par peur de faire une erreur? » a analysé la joueuse de Bécancour.

Vendredi soir, les volleyeuses du pays affronteront les représentantes de la République dominicaine, classées septièmes au monde.

« Il faut s’énergiser pour le match de demain. Nous pouvons surprendre les Dominicaines avec nos forces. J'ai un très bon “feeling”! » a conclu l’athlète de 31 ans, dont l’équipe occupe le 17e rang mondial.

À l’issue de ces tournois, une seule nation obtiendra son laissez-passer pour les Jeux olympiques. Les pays qui termineront deuxième et troisième auront une seconde chance de se qualifier au mois de mai.