Squash – Open de Montréal

Escale montréalaise terminée pour Shawn Delierre et David Baillargeon

DelierreShawn2
Photo Facebook 
Shawn Delierre

Montréal, 3 mars 2016 (Sportcom) – Après avoir remporté ses deux matchs du tableau des qualifications, le Montréalais Shawn Delierre a été stoppé par le Malaisien Nafiizwan Adnan au premier tour du tableau principal de l’Open de squash de Montréal.

Avant d’affronter la septième tête de série de la compétition, le Montréalais a disputé devant ses partisans deux duels qui n’ont pas été de tout repos. Mercredi, il a eu besoin d’environ 1 heure 45 minutes pour vaincre Joel Malkin, originaire du Pays de Galles, par la marque de 11-8, 9-11, 11-7, 11-8. Il n’était donc pas au meilleur de sa forme lorsqu’il s’est présenté sur le court jeudi soir.

Cliquez ici pour écouter l'entrevue vidéo avec Shawn Delierre

« J’ai bien poussé pour être capable d’atteindre le tableau principal et je suis content. C’est sûr par contre que mon match de mercredi a influencé ma performance d’aujourd’hui (jeudi). Je ne sais pas ce que j’avais, mais après mon match contre Malkin, j’avais des crampes. Je me sentais un peu malade aussi. Honnêtement, je ne savais pas si j’allais être capable de jouer jeudi soir », a expliqué Delierre.

Il a finalement décidé de donner tout ce qu’il avait et de se présenter devant ses partisans pour disputer son match de première ronde face à Nafiizwan Adnan, 34e au classement international. Dès les deux premières manches, le Malaisien a montré qu’il avait le contrôle de la situation, l’emportant 11-5 et 11-6. Delierre n’a cependant pas abandonné et a mené le début de la dernière manche jusqu’à ce que la marque atteigne 5-1. Son adversaire a ensuite repris le dessus pour gagner 11-7 et avancer au tour suivant.

« J’ai donné tout ce que je pouvais. C’était important pour moi de jouer ce soir devant ma grande famille de squash, ici, à Montréal. C’était une performance correcte, mais ça me rend un peu triste d’être éliminé. Je suis déçu de moi », a confié le joueur de squash québécois.

Il se concentrera maintenant sur son entraînement durant les prochains jours. « Je vais retourner au gym et travailler sur mon programme d’entraînement pour regagner confiance afin que les victoires reviennent un jour.»

Même si le tournoi ne se conclut pas comme il l’aurait espéré, Delierre est tout de même content d’avoir pu offrir deux bonnes batailles à la foule qui s’est déplacée pour venir l’encourager.

David Baillargeon en quête d‘expérience

Le jeune David Baillargeon a été choisi par l’entraîneur de l’équipe canadienne et directeur technique du tournoi, Yvon Provençal, pour profiter d’un laissez-passer directement vers le tableau principal. Il a ainsi pu affronter la troisième tête de série, l’Anglais Tom Richard, jeudi soir.

Cliquez ici pour écouter l'entrevue vidéo avec David Baillargeon

« Mon tournoi s’est relativement bien passé. C’est rare que je joue à ce niveau et je me suis bien défendu. Je sais qu’il me reste pas mal de chemin à faire, mais j’ai seulement 19 ans. Je crois que ce niveau est atteignable. Je ne retiens que du positif de mon expérience », a indiqué celui qui s’entraîne au Club sportif MAA, où a lieu l’Open de Montréal cette semaine.

Baillargeon s’est incliné face à son adversaire (11-5, 11-5 et 11-6), classé 23e au monde, mais non sans lui livrer une belle lutte. « Son jeu était certainement meilleur que le mien. Normalement, je joue contre des joueurs classés 50e au monde et plus. C’était une grosse marche de plus et je me suis bien défendu. Ses balles étaient très collées au mur et il était toujours stable sur le terrain. C’était difficile de le sortir de sa position. C’est ce que j’espère réussir à faire dans le futur. »

Cette saison, David Baillargeon espère atteindre le top-4 au niveau canadien et remporter une médaille aux Championnats du monde universitaires. « Je souhaite ensuite atteindre le top-100 mondial assez rapidement et éventuellement être dans les dix meilleurs. »