Cyclisme sur piste – Championnats du monde

Les Canadiennes vice-championnes

Montréal, 4 mars 2016 (Sportcom) – Kirsti Lay, Allison Beveridge, Jasmin Glaesser et Georgia Simmerling ont mis la main sur la médaille d’argent à l’épreuve de poursuite par équipe aux Championnats du monde de cyclisme sur piste présentés à Londres, en Grande-Bretagne, vendredi.

« Nous sommes venues aux Championnats du monde avec en tête l’idée de remporter le titre, donc cette deuxième place nous laisse un petit goût amer. Toutes les rondes ont été si serrées, nous avons donné tout ce que nous avions », a indiqué Kirsti Lay, de l’arrondissement Ville-Marie, à Montréal.

En finale, les Canadiennes ont complété les 4000 mètres en 4 min 19,525 s, s’inclinant face à leurs grandes rivales, les Américaines. L’équipe des États-Unis composée de Sarah Hammer, Kelly Catlin, Chloe Dygert et Jennifer Valente a pour sa part stoppé le chrono à 4 min 16,802 s.

« Nous savions que les Américaines allaient commencer rapidement, mais nous devions conserver notre propre stratégie et faire ce que nous avions à faire. Nous savons que nous sommes capables de faire beaucoup mieux en général », a confié la Québécoise d’adoption.

« Notre préparation en vue des Mondiaux ne s’est pas déroulée dans des conditions idéales en raison de maladies et de blessures dans l’équipe, donc je suis tout de même fière de ce que nous avons accompli. Les Américaines ont été très bonnes et méritent leur maillot multicolore », a-t-elle ajouté.

La médaille de bronze a été remise à l’Angleterre qui a devancé la Nouvelle-Zélande.

Plus tôt dans la journée, au premier tour, les Canadiennes se sont mesurées aux Néo-Zélandaises. Les représentantes du pays les ont devancées de seulement 3 millièmes de seconde alors qu’elles ont terminé les 4000 mètres en 4 min 18,261 s.

« Notre affrontement face aux Néo-zélandaises a été plus chaud que nous l’aurions voulu. Nous avons eu de la difficulté à rester ensemble durant les deux derniers tours, mais heureusement nous avons réussi », a dit l’athlète de 27 ans.

Les Canadiennes entament maintenant leur dernier droit vers les Jeux olympiques de Rio avec un seul objectif en tête : la médaille d’or !

Dure journée pour les hommes

Au sprint individuel, Hugo Barrette, des Îles-de-la-Madeleine, n’a pas réussi à accéder au tableau principal. Au premier tour, le cycliste de 24 ans a pris le 17e rang avec un chrono de 9,992 s.

En seizièmes de finale, le Québécois se mesurait au Français Gregory Bauge. Ce dernier a malheureusement été plus rapide sur cette distance de 200 mètres en arrêtant le chrono à 10,366 s. Barrette a franchi la ligne d’arrivée 11 millièmes de seconde derrière son adversaire.

De son côté, Rémi Pelletier-Roy a été éliminé dès les qualifications de l’épreuve de poursuite individuelle. Malgré sa vitesse moyenne de 53,629 km/h, le cycliste de Saint-Augustin-de-Desmaures a franchi les 4000 mètres en 4 min 28,510 s et s’est classé 14e.

« Pour moi, ç’a été une bonne poursuite. C’est sûr que je n’ai pas fait mon meilleur temps ni mon meilleur rang. Mais maintenant, nous avons des capteurs de puissance sur les vélos et j’ai eu la même puissance qu’à Toronto quand j’avais fait un bon temps. Ça démontre donc que c’est ce que j’avais à donner aujourd’hui », a indiqué Pelletier-Roy.

Le Québécois disputait sa toute dernière course de cyclisme sur piste au niveau international. Il se concentrera maintenant sur sa saison sur route jusqu’au mois d’août, avant de retourner à ses études en médecine. « J’ai décidé d’arrêter la compétition, parce que quand je fais quelque chose, je veux le faire à fond. Je ne veux pas seulement faire quelques courses par année pour rester sur l’équipe. »

Les pistards pourront continuer d’amasser de précieux points en vue de la sélection olympique ce week-end alors que la compétition se termine dimanche.