Ski de fond – Ski Tour Canada (quatrième étape)

Le podium du Tour désormais à portée de main pour Harvey

HarveyAlex3
Photo Felgenhauer, NordicFocus 
Alex Harvey

Québec, 5 mars 2016 (Sportcom) – En skiant avec le meilleur fondeur de la planète, Alex Harvey a poursuivi son irrésistible ascension vers un podium au classement général du Ski Tour Canada samedi à Québec.

Harvey était le quatrième à s’élancer en piste au 15 kilomètres style libre départ poursuite avec un retard de 1 minute 57 secondes sur le meneur Sergey Ustiugov qui a une fois de plus été impressionnant. Le Russe est monté sur un quatrième podium de suite alors qu’il s’est imposé devant Petter Northug par 17 secondes. Troisième, le Norvégien Emil Iversen a accusé un retard de 1 minute 2 secondes.

Plus important encore que sa quatrième place, Harvey a vu son retard sur Iversen passer de 1 minute 32 secondes à 52 secondes au classement provisoire.

« Ça s’est passé comme je l’espérais. Couper de moitié l’écart qui me séparait du troisième, c’est vraiment super », a commenté l’athlète de 27 ans qui a été rejoint par Martin Sundby en cours d’épreuve, lui qui était parti 17 secondes après le favori de la foule.

« Sundby et moi avons mis du temps sur tout le monde. C’est donc une super journée encore une fois, mais c’était plus dur qu’hier (vendredi). Et juste de suivre Sundby, c’était un méchant contrat! Ce n’est pas pour rien qu’il a le maillot jaune (de meneur de la Coupe du monde). »

Harvey a qualifié sa collaboration avec Sundby « d’implicite » et qui a été à l’avantage des deux skieurs qui sont reconnus pour être puissants du haut du corps, ce qui était un plus sur le parcours des Plaines d’Abraham.

« Je lui ai demandé s’il voulait travailler dans le dernier tour et il m’a répondu non. C’est le Prince du Québec et dans la dernière montée, je me suis dit que je devais le laisser me devancer », a expliqué le Norvégien, bon joueur, en faisant rire les journalistes.

« Il a fait plus de travail que moi, c’est certain, mais lorsqu’un gars a le maillot jaune, c’est à lui de faire le travail », a renchéri Harvey qui a maintenant Emil Iversen dans son viseur. « Sundby est le meilleur au monde depuis trois ans et par beaucoup. Une bonne journée pour moi, c’est juste d’être capable de le suivre. »

Entraîneur du fondeur de St-Ferréol-les-Neiges, Louis Bouchard s’est dit satisfait de son athlète. « Le parcours était dur et on voit que tout le monde a puisé dans ses réserves. Certains n’ont pas réussi à maintenir leur effort. C’est de bon augure pour Canmore. »

Patrick Stewart-Jones (Chelsea) et Simon Lapointe (Gatineau), qui sont tous deux partis 5 minutes après Ustiugov, ont respectivement fini 66e et 82e.

Qui d’autre que les Norvégiennes?

Une fois de plus, les Norvégiennes ont fait la loi alors qu’elles ont monopolisé les quatre premières places du classement. La détentrice du maillot de meneuse du Tour, Heidi Weng, a complété les 10 kilomètres en un temps de 24 minutes 18 secondes, battant de 0,1 seconde Therese Johaug. Astrid Jacobsen a complété le podium, elle qui avait aussi terminé troisième à Montréal dans un autre quadruplet norvégien.

Les quatre skieuses québécoises encore en lice se sont toutes élancées dans la dernière vague partie 4 minutes après Weng en raison de leur retard au classement provisoire.

49e à franchir l’arrivée, Cendrine Browne était beaucoup plus satisfaite que samedi.

« J’ai réussi à demeurer avec Emily Nishikawa qui est notre meilleure Canadienne. Dahria Beatty et moi avons travaillé ensemble pour rester avec elle », a commenté l’athlète de St-Jérôme, deuxième Canadienne du jour, et qui vise toujours un top-30 d’ici la fin du Tour.

Olivia Bouffard-Nesbitt (Morin-Heights) a fini 52e, Katherine Stewart-Jones (Chelsea) 58e et Sophie Carrier-Laforte (Gatineau) 65e.

« C’était difficile, mais c’était une belle course. C’était une étape critique parce que nous avions peur de nous faire rattraper par la gagnante, sauf que ce n’est pas arrivé, alors nous allons à Canmore », s’est réjouie Browne à l’idée que les épreuves albertaines seront davantage des courses de distance, ce qui lui conviendra mieux.

L’action reprendra mardi où un sprint style classique sera au programme de la journée.

 

Entrevue vidéo d'Alex Harvey

 

 

 

 

 

Entrevue vidéo de Cendrine Browne