Nage synchronisée – Qualifications olympiques

Un résultat difficile à accepter

NageSynchro2_technique
Photo Vaugh Ridley, COC 


Montréal, 6 mars 2016 (Sportcom) – 0,7139! C’est ce qui aura empêché les nageuses synchronisées canadiennes de réaliser leur rêve olympique. La déception était vive sur les visages des représentantes de l’unifolié lorsqu’elles ont aperçu leur pointage au tableau, dimanche, à la piscine de Rio de Janeiro. Elles ont tout de suite su que les Italiennes conservaient leur troisième rang acquis après le programme technique et s’emparaient du même coup du dernier laissez-passer pour les grands Jeux.

« Les filles ont fait tout ce qu’elles pouvaient faire. Leur performance était aussi bonne qu’elle devait être, elles ont atteint leur sommet d’énergie au bon moment. Et hier, elles ont fait leurs meilleures performances autant qu’aujourd’hui. Nous sommes donc très contentes de notre équipe », a indiqué la chef de la direction de Synchro Canada, Jackie Buckingham.

La note totale de 181,0348 a placé les Canadiennes au quatrième rang et pour s’exécuter de nouveau dans la ville brésilienne au mois d’août prochain, elles devaient se hisser dans le top-3.

« C’est certain que les nageuses étaient très déçues, surtout qu’elles ont super bien fait leurs routines. Elles n’ont pas fait d’erreurs, c’était super! C’est donc difficile pour elles d’accepter le résultat », a dit Buckingham.

Sans surprise, les Ukrainiennes (186,7855) et les Japonaises (186,7330) se sont respectivement classées premières et deuxièmes, officialisant leur qualification olympique. Les Italiennes ont récolté 181,7330 points.

Jacqueline Simoneau, Gabriella Brisson, Rebecca Maule, Samantha Nealon, Jannelle Ball, Claudia Holzner, Annabelle Frappier et Marie-Lou Morin ont offert aux juges une nouvelle routine libre très théâtrale sur le thème de la glace et du feu. Elle était notamment marquée par ses nombreuses figures acrobatiques.

« Nous avons reçu beaucoup, beaucoup de compliments d’entraîneurs et de chorégraphes pour notre routine. Les gens ont apprécié l’originalité. Il y a donc beaucoup de support ici », a affirmé la chef de la direction de Synchro Canada.

Selon elle, le système de pointage doit s’adapter aux progrès du sport pour que ce soit complètement juste. « Honnêtement, le système de pointage actuel n’est pas assez sophistiqué pour départager des équipes aussi semblables. Il y avait trois équipes de niveau très comparable ici (l’Espagne, le Canada et l’Italie) et le côté subjectif est encore trop important. C’est vraiment quelque chose qui devra changer parce que les athlètes amènent le développement technique du sport tellement haut et poussent les limites sans arrêt. Le système de point n’est pas assez mature pour s’adapter à ça », a déclaré Jackie Buckingham.

Synchro Canada retient cependant du positif de ce week-end au dénouement décevant pour les nageuses qui ont travaillé très fort durant les derniers mois. « Beaucoup d’entre elles vont rester sur l’équipe pour le prochain cycle olympique et elles vont apprendre de cette expérience. C’est encourageant qu’elle puisse aussi bien faire cette année. Nous avons une équipe assez jeune. La prochaine fois, ce sera encore mieux. »