Ski de fond – Ski Tour Canada (sixième étape)

Alex Harvey monte d’un échelon au général

HarveyAlex1
Photo Denis Villeneuve 
Alex Harvey

Montréal, 9 mars 2016 (Sportcom) – Alex Harvey s’est classé septième au skiathlon de 30 kilomètres et a surtout gagné une place au classement général du Ski Tour Canada à la sixième étape de la compétition disputée à Canmore, en Alberta, mercredi.

La chaleur a rendu les conditions peu propices aux attaques, si bien que la course s’est jouée dans les deux derniers kilomètres. Meneur de la Coupe du monde, le Norvégien Martin Johnsrud Sundby a distancé une dizaine d’athlètes à ce moment.

« C’était difficile, c’était une neige avec beaucoup de succion, très mouillée et salle à certains endroits. Ça ressemble beaucoup à ce que nous retrouvons en Europe, alors nous sommes habitués », a précisé Harvey dans la zone mixte.

Sundby a skié les 15 premiers kilomètres en style classique et les 15 derniers en style libre en un temps de 1 h 16 min 29,7 s. Il a devancé de 2,8 secondes le Russe Sergey Ustiugov, meneur du Ski Tour Canada, et de 3,7 secondes le Finlandais Matti Heikkinen, troisième.

Trois autres Norvégiens ont également devancé Harvey, qui a conclu à 7,6 secondes du vainqueur.

Patrick Stewart-Jones a pris le 57e rang, tandis que Simon Lapointe n’a pas pris le départ du côté des autres Québécois.

L’Albertain Ivan Babikov a fini 10e, en recul de 16,9 secondes. Chez les autres représentants du pays, Graeme Killick a terminé 19e, Devon Kershaw 24e, Kevin Sandau 40e, Len Valjas 46e, Knute Johnsgaard 47e, Russell Kennedy 52e, Andy Shields 53e et Michael Simppi 54e.

Sundby sonne la charge

L’épreuve a été sans histoire dans sa première moitié, puis elle s’est animée en pas de patin. « Sundby est parti avec un rythme très intense. J’ai été capable de skier avec lui jusqu’au dernier kilomètre. C’était une course difficile, mais c’était le fun », a mentionné Harvey.

La chaleur a causé quelques crampes à l’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges avant la ligne d’arrivée. « J’étais juste pas assez fort à la fin pour suivre Sundby. J’étais capable de rester dans le groupe, mais pas assez pour faire une différence et être sur le podium. »

Le Norvégien a à nouveau fait tout l’étalage de ses qualités. « On paraît de juniors à côté de lui, ça fait trois ans que c’est comme ça. C’est la troisième année qu’il porte le maillot jaune et gagne le cumulatif. Il est vraiment une coche au-dessus de tout le monde, mais après lui, c’est serré. »

Au général, Harvey est passé du cinquième au quatrième échelon, après la défaillance du Norvégien Emil Iversen, 17e à 1 minute et 28,8 secondes du gagnant. « Je me doutais qu’il pourrait connaître une journée plus difficile. Il est jeune quand même et, en altitude, sur un parcours comme ça, je savais que ce n’était pas ce qui a de mieux pour lui. »

Le Québécois a cependant ajouté que les écarts qui le séparent des trois premiers restent imposants. « Ce que je vais essayer, c’est de consolider ma quatrième place. J’ai une chance (d’être sur le podium), mais ce n’est pas entre mes mains. Ça va prendre une défaillance des trois premiers. »

Sergey Ustiugov est toujours en tête, maintenant 47,3 secondes devant le Norvégien Petter Northug, 11e mercredi. Martin Johnsrud Sundby est désormais troisième, en retard de 1 minute et 4,5 secondes.

Quant à Harvey, il se retrouve 2 minutes et 51 secondes derrière Ustiugov, donc à 1 minute et 46,5 secondes du troisième rang. Il n’a toutefois que 2,1 secondes d’avance sur Emil Iversen, cinquième.

Cendrine Browne 38e

Du côté des femmes, les Norvégiennes ont poursuivi leur domination avec un autre balayage, Heidi Weng (39 min 41,0 s) l’emportant devant Therese Johaug (39 min 41,8 s) et Astrid Uhrenholdt Jacobsen (39 min 50,8 s).

Emily Nishikawa (43 min 57,6 s) a été la meilleure Canadienne au 37e échelon.

Chez les Québécoises, Cendrine Browne a fini 38e (44 min 00,9 s), Olivia Bouffard-Nesbitt 42e (44 min 45,2 s), Katherine Stewart-Jones 48e (46 min 57,5 s) et Sophie Carrier-Laforte 55e (50 min 21,0 s).

Dahria Beatty 41e, Annika Hicks 49e, Maya Macisaac-Jones 51e et Jennifer Jackson 52e étaient les autres porte-couleurs de l’unifolié.

Au classement général, Heidi Weng devance toujours sa compatriote Therese Johaug, maintenant de 2,9 secondes. Astrid Uhrenholdt Jacobsen est troisième, en recul de 1 minute et 6,2 secondes.

Emily Nishikawa est la Canadienne la mieux classée à la 36e place. Cendrine Browne est 39e, Olivia Bouffard-Nesbitt 45e, Katherine Stewart-Jones 49e et Sophie Carrier-Laforte 54e.

Journée de congé jeudi pour les meilleurs fondeurs au monde, qui reprendront du service vendredi pour l’avant-dernière épreuve de la saison de Coupe du monde, un 15 kilomètres du côté des hommes et un 10 kilomètres chez les femmes, en style libre.