Boxe – Qualifications olympiques continentales

Ariane Fortin s’envolera vers Rio !

FortinBrochuAriane1
Photo Boxe Canada 
Ariane Fortin-Brochu

Montréal, 17 mars 2016 (Sportcom) – « Depuis la fin du combat, je ne marche pas, je flotte au-dessus du plancher ! » s’est exclamée Ariane Fortin. En atteignant la finale des Qualifications olympiques continentales, la boxeuse québécoise a obtenu son laissez-passer olympique pour les Jeux de Rio, jeudi, à Buenos Aires.

Deuxième tête de série chez les moins de 75 kg, l’athlète de Lévis a eu le dessus 2-1 sur la Brésilienne Andreia de Oliveira Bandeira lors d’un combat très serré.

« Je me suis donné un combat beaucoup plus difficile que j’aurais dû. Nous savions qu’elle allait être là pour mélanger, mais qu’en terme d’habiletés, j’étais vraiment meilleure qu’elle », a indiqué Fortin, de Saint-Nicolas.

« Je suis tombée dans son jeu à quelques reprises, a-t-elle ajouté. C’est le stress. Nous avons beau vouloir rester concentrés sur la stratégie, la tête part un peu toujours toute seule. Je savais que ça n’allait pas être une performance parfaite, mais j’ai réussi à trouver ce qu’il fallait faire pour gagner. »

La Québécoise a commencé à vraiment démontrer sa supériorité à partir de la deuxième moitié du combat. « Souvent, les troisièmes et quatrièmes rounds sont mes meilleurs. Évidemment, je savais que le combat était serré. Le Brésil avait perdu tous ses combats cette journée-là. Je ne voulais pas laisser ça trop serré non plus, les Jeux olympiques sont quand même chez eux. Il fallait vraiment que je sorte forte à la fin et j’ai été capable de le faire. »

En finale samedi, Ariane Fortin croisera le fer avec l’Américaine Claresa Maria Shields, favorite du tournoi. « C’est super parce que j’ai une journée de congé vendredi pour relaxer, laisser la pression tomber et savourer le moment. C’est important de faire la séparation entre ma qualification et la finale. J’ai toujours fait de bons combats contre Claresa, mais je ne l’ai jamais battue. Ça va être l’objectif samedi. »

Les Ontariens Mandy Bujold et Arthur Biyarslanov se sont aussi qualifiés pour les Jeux olympiques. En action plus tôt dans la journée chez les moins de 51 kg, Bujold l’a emporté par décision unanime face à la Brésilienne Grazieli Jesus de Sousa. Biyarslanov (-64 kg) a quant à lui vaincu le Guatémaltèque Carlos Tobar.

En soirée, David Gauthier (-60 kg) s’est mesuré au Vénézuélien Luis Cabrera en demi-finale, mais a dû abandonner le combat avant la fin des quatre manches en raison d’une blessure à une épaule.

Si l’athlète de Saint-Jean-sur-Richelieu se remet de sa blessure à temps, il pourra se battre pour la médaille de bronze et le dernier billet olympique de sa catégorie en Argentine.

Sinon, il aura une dernière chance de gagner son laissez-passer pour s’envoler vers les Jeux de Rio lors du tournoi mondial de qualification olympique qui aura lieu en juin prochain, en Azerbaïdjan.