Cyclisme sur route – Tour d’Italie

Une chute vient brouiller les cartes

HouleHugo_route3
Photo Fred Machabert / AG2R La Mondiale 
Hugo Houle

Montréal, 18 mai 2016 (Sportcom) – Une chute massive dans le peloton survenue avec un peu moins de 30 kilomètres à faire à la 11e étape du Giro a fait perdre de précieuses secondes au coéquipier d’Hugo Houle, l’Italien Domenico Pozzovivo, meneur de la formation AG2R La Mondiale, mercredi, en Italie.

« C’est très décevant pour nous. C’est dommage, mais en même temps, c’est ça une course. Il faut voir le positif : Domenico, lui, n’est pas tombé, donc il sera correct pour se battre pour les prochaines étapes », a mentionné Houle.

Après avoir parcouru 227 kilomètres entre Modena et Asolo, l’Italien Diego Ulissi (Lampre – Merida) a été le premier à rallier la ligne d’arrivée et a devancé le Costaricain Andrey Amador (Movistar) et le Luxembourgeois Bob Jungels (Etixx – Quick-Step), qui conserve la tête du classement général.

Alors qu’il ne restait que 27 kilomètres à parcourir, une quarantaine de coureurs se sont retrouvés au sol. « Ça allait très bien jusqu’à ce que la chute survienne. Nous n’avons pas été impliqués directement, mais nous avons été pris derrière », a raconté Hugo Houle.

Le vélo de Pozzovivo n’en est toutefois pas sorti indemne. « Sa chaîne a déraillé alors nous avons arrangé ça avant de repartir. Puis, nous avons remarqué que sa roue était croche.  Je lui ai donc donné ma roue avant », a raconté le cycliste de Sainte-Perpétue qui après avoir relancé son coéquipier, est rentré à la ligne d’arrivée dans le dernier groupe au 172e rang, à 17 minutes 45 secondes du vainqueur.

« Malheureusement, les gars n’ont pas été en mesure de remonter Pozzovivo jusqu’au peloton de tête. C’était difficile, car il y avait des routes très étroites et c’était très technique dans le final », a poursuivi le Québécois.

En terminant 32e, Pozzovivo a donc cédé 1 minute 30 secondes au vainqueur. Au classement général, il a reculé au 14e échelon, accusant maintenant 4 minutes 1 seconde sur Jungels.

« Il a perdu beaucoup de temps, alors c’est sûr que ça fait mal au classement général, mais la course est encore longue. Nous allons essayer de nous reprendre et nous allons continuer de travailler fort », a mentionné Houle.

Jeudi, les cyclistes encore en lice au Tour d’Italie rejoindront Bibione, à 182 kilomètres du départ à Noale. « Le parcours est tout plat alors, l’arrivée devrait se faire au sprint. Je mettrais un petit 2 euros sur Andre Greipel », a parié Hugo Houle.