Paracanoë-kayak de vitesse – Championnats du monde

Un mauvais départ qui ne pardonne pas

GauthierChristine1
Photo Christine Bain, CKC 
Christine Gauthier, championne mondiale en août 2013.

Montréal, 19 mai 2016 (Sportcom) – Même si elle a amélioré d’un rang son classement obtenu aux mondiaux de paracanoë de l’an dernier, Christine Gauthier n’était pas pleinement satisfaite de sa cinquième place en finale du K1 200 m catégorie KL2, jeudi, Duisbourg (Allemagne). Un mauvais départ a rapidement ruiné ses chances d’obtenir une médaille.

L’athlète de Dorval a franchi la distance en un temps de 57,751 secondes dans cette finale remportée par la Britannique Emma Wiggs (53,691 secondes) qui conserve du même coup son titre mondial. La médaillée d’or a devancé sa compatriote Nicola Paterson (56,533 secondes) et l’Australienne Susan Seipel (57,032 secondes) a terminé troisième.

Gauthier avait des sentiments partagés en entrevue d’après course.

« C’était une affreuse course, alors c’est décevant. J’ai connu un mauvais départ et j’ai dérivé en début de course. En me repositionnant, j’avais presque deux bateaux de retard sur la première. Rien ne s’est bien passé et mon temps est vraiment en deçà de ce que je suis capable de faire. Par contre, c’est aussi rassurant parce que malgré cela, je suis toujours dans le coup. », a commenté l’athlète, ajoutant au passage que son entraîneur Marc Creamer était plutôt satisfait.

Mardi, la Québécoise avait pris le deuxième rang de sa vague des préliminaires, ce qui lui avait procuré son laissez-passer pour la finale.

Déjà qualifiée pour les Jeux paralympiques de Rio, Gauthier a été opérée au dos en 2013, puis frappée par une voiture en décembre 2014. Elle veut donc prendre franchir les étapes une à la fois pour être au sommet de sa forme au Brésil en septembre prochain.

« Nous sommes confiants pour l’avenir, tant que ma condition ne se dégrade pas trop. »