43e Gala Sports Québec

Le nouveau King du Gala

20160525kingsbury
Photo : Sportcom 
Mikaël Kingsbury, le king du Gala Sports Québec

Montréal, 25 mai 2016 (Sportcom) – Mikaël Kingsbury et Alexandre Despatie n’ont jamais bataillé pour le même titre, mais le skieur acrobatique le plus victorieux de l’histoire pourra désormais affirmer qu’il a surpassé le légendaire plongeur canadien. Il a accompli l’exploit en remportant le Maurice d’athlète de l’année au niveau international pour une quatrième année de suite, une première en 43 éditions du Gala Sports Québec, mercredi soir, au Stade olympique.

Alors que Despatie avait été sacré en 2003, 2004 et 2005, le « King du Gala » détient la palme depuis 2013. « Je suis quelqu’un de compétitif, j’adore les records. Alex, je le connais super bien. Je me suis entraîné avec lui avant les Jeux olympiques de Londres. Quand je l’ai vu l’an dernier après avoir gagné, je lui avais dit à la blague que j’allais le battre. C’est arrivé, mais c’est quand même incroyable! Je sais que le meilleur est peut-être encore à venir pour moi », a avancé la vedette de la soirée.

« C’est le fun d’avoir cette reconnaissance, surtout avec un trophée qui porte le nom de Maurice Richard. C’est assez fou d’être celui qui l’a gagné le plus souvent dans l’histoire du Gala. »

Kingsbury a connu une autre année exceptionnelle, devenant notamment en décembre le recordman du plus grand nombre de victoires en Coupe du monde de ski acrobatique, son 29e triomphe lui permettant de devancer l’illustre Français Edgar Grospiron. En 2014-2015, il avait mis la main sur le globe de cristal en bosses et au classement général de toutes les épreuves pour une quatrième saison de suite.

C’est avec beaucoup d’humilité que le bosseur de Deux-Montagnes a accepté cette nouvelle distinction. « Il y a tellement de bons athlètes au Québec. Nous sommes vraiment forts dans les sports. Si tu regardes notre population et les Québécois qui gagnent des médailles aux Olympiques, c’est vraiment impressionnant. De me retrouver athlète international de l’année, c’est un honneur, parce que les autres athlètes sont aussi des modèles pour moi. »

« Juste être en nomination pour un Maurice, c’est déjà une victoire. De l’emporter, c’est vraiment la cerise sur le sundae. C’est quelque chose où je n’ai pas le contrôle, ce n’est pas comme gagner une Coupe du monde, où j’ai le contrôle sur comment je skie. »

Un titre émouvant

Chez les femmes, c’est Justine Dufour-Lapointe, collègue de Kingsbury au sein de l’équipe nationale de ski acrobatique, qui a été choisie, succédant à la joueuse de tennis Eugenie Bouchard. Championne en solo et vice-championne en duels aux mondiaux, elle est en plus montée cinq fois sur le podium en neuf épreuves de Coupe du monde en 2015.

Nommée en 2015, la médaillée d’or olympique était émue. « Je suis vraiment contente de l’avoir gagné. L’année 2015 a vraiment été spéciale pour moi, alors que j’ai gagné les Championnats du monde pour la première fois. Après les Jeux, ça faisait plusieurs exploits en peu de temps. »

« Ça me fait vraiment chaud au cœur, ça me motive de savoir que je peux gagner de beaux trophées comme ça. C’est un petit boost d’adrénaline, c’est clair! J’aime ça! »

« Ce n’est pas pour ça que je m’entraîne chaque jour, c’est plus pour le boost d’adrénaline qu’on a quand on réussit à faire notre performance au bon moment, quand tu te dis que tu as tout donné, que tu n’aurais pas pu faire mieux. C’est toutefois comme une tape dans le dos, un compliment qui me confirme que je fais tout ça pour les bonnes raisons. Un événement comme celui-ci, c’est important pour la relève », a conclu la Montréalaise.

Parfaite au pays

La trampoliniste Sophiane Méthot a pour sa part amplement mérité son Maurice d’athlète de l’année au niveau canadien, elle qui a connu une année parfaite en remportant toutes les compétitions nationales auxquelles elle a participé. Elle est en plus devenue la première Québécoise médaillée d’or dans la catégorie des 17-18 ans aux Compétitions mondiales par groupe d’âge de trampoline et tumbling.

« Oui, on peut dire que ç’a été une année parfaite pour moi, a convenu l’athlète de La Prairie. De recevoir ce prix-là, je réalise que tous mes efforts des derniers mois ont porté fruit. Je trouve ça assez plaisant. »

La championne mondiale relève un nouveau défi actuellement, elle qui est maintenant en compétition chez les seniors. « C’est un très bel honneur. C’est une petite tape dans le dos et c’est encourageant pour le reste de l’année. »

Chose certaine, Méthot a quitté avec une confiance renouvelée. « J’ai côtoyé plusieurs athlètes connus, je trouve ça vraiment le fun. Je réalise que je suis rendue à un haut niveau. »

Le 43e Gala Sports Québec a été animé par Claudine Douville, Sylvie Fréchette et Patrick Leduc. Sous la présidence d’honneur de Michel Labrecque, président directeur général de la Régie des installations olympiques de Montréal, l’événement faisait partie des commémorations du 40e anniversaire des Jeux olympiques de Montréal.

Autres récipiendaires 43e Gala Sports Québec

Raphaël Auclair, vélo de montagne, athlète masculin niveau canadien;

Erin Field, plongeon, athlète féminine niveau québécois;

Pavlos Antoniades, triathlon, athlète masculin niveau québécois;

Karen Paquin, rugby, athlète en sport collectif niveau international;

Maude Trevisan, hockey féminin, athlète en sport collectif niveau canadien;

Jessica De Filippo, soccer féminin, athlète en sport collectif niveau québécois;

Eric Radford et Meagan Duhamel, patinage artistique, partenaires;

Lakeshore U16-F, soccer féminin, équipe;

Claude Joly, tennis, officiel niveaux québécois et canadien;

Donald Ferland, judo, officiel niveau international;

Richard Gauthier et Bruno Marcotte, patinage artistique, entraîneurs en sport individuel;

David Paradelo, waterpolo, entraîneurs en sport collectif;

Championnats nationaux d’athlétisme pour jeunes Sainte-Thérèse/Blainville, événement canadien;

Coupe du monde féminine de la FIFA / Canada 2015, soccer, événement international / 98,5 FM;

Jean-Yves Phaneuf, soccer, action bénévole nationale – Prix Dollard-Morin;

Fédération de soccer du Québec, fédération sportive / RDS;

Jacques Marsolais, water-polo, Hommage Jacques-Beauchamp / Journal de Montréal.