Escrime en fauteuil roulant – Championnats des Amériques

Champion des Amériques, Pierre Mainville ira à Rio

mainvillepierre2
Photo Escrime Canada 
Pierre Mainville

Montréal, 26 mai 2016 (Sportcom) – « J’ai appelé ma femme pour lui dire qu’il faudrait faire nos valises. Nous irons à Rio ! » L’escrimeur en fauteuil roulant Pierre Mainville avait une dernière chance d’obtenir sa qualification pour les Jeux paralympiques. Et il ne l’a pas laissé filer, jeudi, en remportant la médaille d’or au sabre, jeudi, aux Championnats des Amériques qui sont disputés à Sao Paulo, au Brésil.

Parfait en poule, puis détenteur d’un laissez-passer au premier tour du tableau éliminatoire, l’athlète de Saint-Colomban a servi des leçons d’escrime à l'Américain qu’il a affronté en demi-finale.

Dans le duel ultime, Mainville a poursuivi sa lancée contre un autre Américain en dominant à nouveau complètement le face à face.

« Je ne pensais pas que ça irait aussi vite. J’ai fait de bons choix stratégiques. Le jeu était très rapide », a raconté celui qui met la main sur une première médaille d’or sur la scène internationale.  « C’est ma première médaille d’or à vie et elle arrive au bon moment ! » s’est-il réjoui.

Tout tombait en place pour le Québécois qui, grâce à sa victoire, a ainsi confirmé sa participation à ses troisièmes Jeux paralympiques. « C’était ma journée. J’étais confiant, même si je savais que je n’avais plus de marge de manœuvre.»

Mainville ne s’est jamais senti aussi bien depuis qu’une blessure à un coude avait ralenti sa cadence. « Tout était parfait. J’ai pu appliquer les choses que je pratique depuis longtemps à l’entraînement. Mon timing était beaucoup plus là. »

Le bronze à l’épée

De retour sur la piste jeudi après-midi pour l’épée, Pierre Mainville a raflé la médaille de bronze.

À nouveau invaincu en poule, l’escrimeur a ensuite remporté son duel de quart de finale. En demi-finale, le Brésilien Rodrigo Massarutt a barré sa route dans un affrontement qui s’est terminé en prolongation.

« C’était très serré et nous n’osions pas trop nous toucher, mais j’ai finalement perdu un peu patience , a expliqué Mainville.  C’était quand même un très bon combat. »

Les Québécois Matthieu Hébert et Ruth Sylvie Morel sont également à Sao Paulo pour les Championnats des Amériques. Leurs résultats ne sont toutefois pas disponibles au moment d’écrire ces lignes.