11e Gala Femmes d’influence en sport et en activité physique

Les récipiendaires 2015

20160525galaEgaleAction
Photo Martin Métivier - Égale Action 
Les finalistes du Gala Femmes d'influence

Montréal, 26 mai 2016 – En présence de l’invitée d’honneur Guylaine Bernier et de la Présidente d’Égale Action, madame Guylaine Demers, six (6) femmes uniques ont été honorées dans le cadre de cette 11e édition du Gala Femmes d’influence en sport et en activité physique au Québec qui avait lieu à l’hôtel Universel à Montréal, le 25 mai 2016.

Carole Bouchard (volet sport régional),  Sophie Poujade (volet sport provincial), Lucie Guillemette (volet sport national/international) et Isabelle Cloutier (prix reconnaissance) ont toutes les quatre été honorées dans leur catégorie respective. S’ajoutent à ces femmes d’exception Julie Simard, récipiendaire dans le volet activité physique innovation/initiative et Clodie Geoffroy, qui a remporté le prix jeunesse MentoreActive.

Le prix reconnaissance visant à souligner l’immense contribution de toute une vie d’une Québécoise en sport a été remis cette année à madame ISABELLE CLOUTIER de LANAUDIÈRE. Madame Cloutier agit principalement à titre d’entraîneure en plongeon.

« Je ne suis pas supposée de gagner ce prix, je n’ai pas de cheveux blancs ! » a blagué Isabelle Cloutier.

« C’est une grosse surprise, mais ça fait plaisir d’avoir une tape dans le dos. Je suis vraiment fière et reconnaissante des personnes qui ont présenté ma candidature. »

Isabelle Cloutier a tant fait pour le plongeon depuis 30 ans qu’elle est devenue un véritable joyau pour Plongeon Québec. Elle figure dans le cercle fermé des entraîneurs en plongeon de niveau 5 au Canada. Officielle et bénévole à ses heures, cette pionnière brille par ses connaissances et son éthique de travail.

Elle a débuté sa carrière d’entraîneure auprès des athlètes en développement en 1988 pour le club de plongeon CAMO, puis est devenue entraîneure en titre à compter de 1997. Pendant près de 15 ans, elle a conjugué son poste d’entraîneure à celui de Directrice de formation sous l’égide du PNCE, Directrice de compétition aux niveaux provincial, national et international et également Directrice technique du club. Elle a été à la tête de Plongeon Québec pendant huit ans, le temps de conjuguer maternité et travail, mais est revenue à son premier amour, le coaching, en 2015. Sous son égide, plusieurs athlètes ont été sélectionnées sur les équipes nationales junior et senior (Roseline Filion, Meaghan Benfeito, Jennifer Abel pour ne nommer que celles-ci).

Honorée dans le volet sport régional, CAROLE BOUCHARD est une femme d’influence impliquée en vélo de montagne dans les LAURENTIDES. Présidente du conseil d’administration du club Vélo Pays-d’en-Haut, elle s’implique activement pour promouvoir le développement du vélo de montagne dans sa région.

« C’est une belle reconnaissance de l’engagement, du bénévolat et du temps investi pour la mise en place d’occasions les jeunes de pouvoir pratiquer leur sport.  Ça me fait grandement plaisir, je suis très touchée », a-t-elle mentionné.

Impliquée également au club Vélo Pays-d’en-Haut, Julie Landreville est venue soutenir sa collègue. « Carole s’investit beaucoup et fait beaucoup pour le sport et le vélo de montagne dans la région. Ça fait plaisir de voir ses efforts soulignés. »

Avec 150 membres, âgés de 5 à 18 ans, qui évoluent du niveau régional à national le club Vélo Pays-d’en-Haut est celui qui regroupe le plus de filles au Québec. Sous la supervision de Carole Bouchard, un programme sport-études en vélo de montagne a fait son entrée en 2015 à la Polyvalente St-Jérôme. Elle a également collaboré à la mise sur pied d’un club émergent au Parc du Domaine Vert de Mirabel. Elle en rajoute avec l’instauration d’un nouveau circuit régional de course de vélo de montagne et finalement, elle collabore au soutien du développement de sentiers de vélo de montagne avec les bâtisseurs de sentiers des Laurentides. Toutes ces réalisations lui ont valu le titre de club de développement de l’année au sein de la Fédération des sports cyclistes.  

La gagnante du volet provincial, SOPHIE POUJADE, de la MAURICIE, a quant à elle marqué l’univers du soccer en 2015 à titre d’administratrice et organisatrice.

En plus d’être  bénévole à la Coupe du monde féminine de la FIFA/Cana2015, Sophie Poujade a été la maître d’œuvre de la Fin de semaine Marie-Ève Nault, premier tournoi de soccer provincial dédié exclusivement à la clientèle féminine et un stage d’arbitrage pour de jeunes arbitres féminins qui s’est avéré un véritable succès.

Une grande partie des profits de ce tournoi a été remise en Bourses Marie-Ève Nault à des jeunes filles de la région. Elle a, de plus, conduit l’Association régionale de soccer de la Mauricie au titre d’ARS de l’année en 2015.

« C’est un énorme honneur ce soir. C’est beaucoup de travail dans l’ombre et on le fait par passion et non pour un prix. Ça me fait extrêmement plaisir, c’est une belle reconnaissance », a raconté Sophie Poujade.

La récipiendaire du volet provincial a également tenu à saluer les autres nommées dans sa catégorie, Raymonde Michaud (golf) et Annie Sarrat (patinage de vitesse).  « Ce titre représente beaucoup, mais je crois qu’elles l’auraient toutes mérité. Je suis très, très honorée, mais si je le pouvais, je partagerais ce prix avec toutes les femmes qui donnent pour le sport amateur au Québec. »

En raison de son parcours hors du commun en volleyball de plage en 2015, LUCIE GUILLEMETTE, de QUÉBEC, s’est vue remettre le prix Femme d’influence dans le volet sport national/international.

« Je suis très émue  d’avoir la reconnaissance de tous, mais toutes celles qui s’impliquent et s’investissent méritent d’être reconnues », a aussi insisté Lucie Guillemette, qui est l’une des deux seules femmes au monde à avoir été sélectionnée pour arbitrer le volleyball de plage lors des Jeux olympiques de Rio.

Détentrice du grade international, Lucie Guillemette a participé comme officielle à plus de 65 matchs internationaux en 2015. Ses compétences l’ont menée à arbitrer d’importants matchs tels que la finale féminine lors des Jeux panaméricains et de la Série mondiale de la FIVB. Lucie est également responsable du grade national de volleyball Québec. Elle a réalisé cinq (5) stages d’évaluation à ce niveau et a également formé quatre (4) nouveaux évaluateurs pour les officiels de niveau régional.

Celle qui siège également au sein du comité canadien responsable du grade national de volleyball se dit choyée d’inspirer des jeunes à suivre ses traces. « C’est un très grand honneur. Me faire dire par des parents qu’ils avaient raconté mon histoire à leurs filles pour les encourager à persévérer dans le sport, c’est vraiment émouvant. Je ne savais pas que je pouvais avoir cette influence. »

Honorée par la mise sur pied de l’organisme Maestr’O, dédié à l’offre de services consultatifs dans différents secteurs afin d’encadrer les paranageurs , JULIE SIMARD, de MONTRÉAL, est la récipiendaire 2015 du volet activité physique – initiative/innovation.

« C’est une belle reconnaissance pour un organisme qui essaie de se démarquer dans le milieu sportif et le sport paralympique. C’est un honneur pour toutes les personnes qui ont appuyé le projet », a raconté la physiothérapeute qui a fondé Maestr’O aux côtés de l’entraîneur Claude Picard.

Par son caractère unique et novateur, Maestr’O présente un intérêt indéniable pour les athlètes paralympiques en développement au Québec. L’organisme est un nouveau partenaire communautaire dans le développement et l’encadrement des paranageurs qui offre des services consultatifs Maestr’O a comme objectif ultime d’offrir une expérience de pointe et du soutien à l’entraînement à l’ensemble des athlètes des régions du Québec. Il est très rare, sinon inédit qu’un intervenant en réadaptation s’intéresse de près à l’encadrement technique et au développement sportif paralympique.

« Notre innovation, c’est que nous combinons deux compétences tout en s’adjoignant d’experts pour offrir un plus aux paranageurs de la province », a exprimé Julie Simard.

« Ce qui a retenir ce soir, c’est que oui, nous sommes des femmes d’influence, car nous avons essayé de nous engager dans une cause qui nous est chère, mais nous devons aussi concilier cette passion avec notre famille et nos emplois. On rêve probablement toutes à la journée de 32 heures ! »

La récipiendaire du prix jeunesse MentoreActive est CLODIE GEOFFROY de la région du CENTRE-DU-QUÉBEC.

Clodie se démarque par sa participation à de nombreux comités sportifs au sein de l’école secondaire la Découverte et de sa municipalité : course Polycourons TerryFox, comité de la semaine de saine alimentation, bénévole au tournoi provincial de ballon sur glace, comité des marqueuses du sport interscolaire et assistante-entraîneure de balle rapide.  Implication, fiabilité, entregent, ardeur au travail, rigueur et empathie sont des qualités qui la distinguent et qui font d’elle une perle pour son milieu et un modèle pour ses pairs. Elle a été nommée Personnalité de l’année au Gala sportif de l’école secondaire la Découverte en plus d’être en nomination au Gala du Sport étudiant de la Mauricie pour le prix : Élève ayant le plus contribué au développement des activités physiques et sportives.

« Au départ, je fais tout ça quand parce que j’aime m’impliquer. Je ne m'attendais pas à cet impact alors je suis très heureuse ce soir. »

Le régisseur sportif de son école de même que ses parents étaient présents lors du Gala. Pour la mère de Clodie Geoffroy, Isabelle Boisvert, c’est avec beaucoup d’émotions qu’elle a été témoin des réalisations de sa fille.

« C’est une belle reconnaissance pour son implication de ses cinq années au secondaire. Je suis très fière de ma grande fille. Depuis qu’elle est toute petite, elle nous suit dans le monde du sport. C’est à elle à prendre le flambeau maintenant avec les valeurs que nous lui avons transmises. »

Égale Action a profité de l’occasion pour remettre une bourse de 500$ en lien avec son programme MentoreActive. La bourse «Je suis une MentoreActive» a été décernée à l’école secondaire Des Grandes-Marées dans la région du Saguenay-Lac-St-Jean pour l’activité réalisée par 20 jeunes filles du groupe MentoreActive «Danse et Midis multisports».

Finalement, le Gala recevait pour la cinquième année consécutive les boursières de la Fondation Lola qui vient en aide financièrement aux jeunes étudiantes-athlètes féminines de la région des Laurentides et, pour une première fois, de la région de Montréal (PAT-RDP).

Le Gala, animé avec brio par le duo d’Olympiennes Marie-Andrée Lessard et Caroline Calvé confirme, d’année en année, l’importance pour Égale Action de présenter ces modèles féminins en sport et activité physique.

Le prix femme d’influence reconnaît l’implication et les réalisations de chacune des finalistes et récipiendaires du 1er janvier au 31 décembre 2015 dans les catégories suivantes : sport volet régional, sport volet provincial, sport volet national\international, prix jeunesse MentoreActive et volet activité physique innovation/initiative. Le prix reconnaissance récompense la contribution exceptionnelle de «toute une vie» en sport d’une Québécoise, et ce, pour l’ensemble de son implication sportive.

-30-

Pour plus d’informations :

Élaine Lauzon, directrice générale
(514) 252-3114 (3615) ou info@egaleaction.com