Volleyball – Qualification olympique mondiale

Les Canadiens s’épargnent finalement

20160601volleyTokyo
Photo FIVB 
La joie de Nicholas Hoag était évidente après le triomphe contre les Vénézuéliens.

Montréal, 1er juin 2016 (Sportcom) – Les volleyeurs canadiens ont savouré une très importante victoire en trois manches de 25-20, 25-20 et 27-25 contre les Vénézuéliens mercredi à la Qualification olympique mondiale à Tokyo.

« Nous sommes heureux de la victoire, particulièrement des trois points qui viennent avec, et de ne pas avoir joué cinq manches parce que le groupe était pas mal fatigué après le match contre les Australiens », a souligné l’entraîneur canadien Glenn Hoag.

Rappelons que les représentants du pays étaient venus à bout des Australiens 25-19, 24-26, 20-25, 29-27 et 15-11 mardi, après avoir subi des défaites en cinq manches aux mains des Polonais et des Iraniens à leurs deux premières sorties.

Les Canadiens affichent maintenant sept points en quatre rencontres et sont toujours cinquièmes au classement général parmi les huit formations en action à Tokyo. Les Polonais, invaincus en quatre duels, sont premiers devant les Français, victorieux trois fois en quatre affrontements. Suivent les Iraniens (3-1) et les Chinois (2-2).

Quatre places sont disponibles pour les Jeux olympiques, une réservée à la meilleure nation asiatique ainsi que trois pour les autres délégations.

Le meilleur attaquant de l’unifolié mercredi a encore une fois été le Britanno-Colombien Gordon Perrin, qui a récolté 18 points. Le Saskatchewanais Gavin Schmitt en a marqués 11, tandis que le Sherbrookois Nicholas Hoag a été limité à 3 points en un peu moins de deux manches de jeu.

« Ce qui a été bien, c’est que nos joueurs du banc, Steve Marshall et Rudy Verhoeff, ont réussi à nous donner beaucoup d’oxygène lorsqu’ils ont sauté sur le terrain. Malgré la fatigue, Gord Perrin a été solide une fois de plus », a résumé l’entraîneur sherbrookois.

Jeudi, les Canadiens se mesureront aux Français, qui ont notamment liquidé les Iraniens en trois manches mardi. Les deux équipes sont à égalité au 10e rang du classement international.

À moins d’aide extérieure, l’obtention d’un laissez-passer olympique par les porte-couleurs de l’unifolié repose vraisemblablement sur un gain contre les volleyeurs de l’Hexagone.

« Je ne suis pas sûr combien il nous restera d’essence dans le réservoir, mais déjà nous avons remporté deux matchs importants que nous devions gagner », a précisé Hoag.