Haltérophilie – Championnats panaméricains

Pascal Plamondon est sous le choc : il sera à Rio!

PlamondonPascal1
Photo Facebook 
Pascal Plamondon

Montréal, 11 juin 2016 (Sportcom) – L’équipe canadienne masculine d’haltérophilie aura connu bien des sueurs froides au dernier jour des Championnats panaméricains, mais elle aura malgré tout réussi à qualifier un athlète pour les prochains Jeux olympiques. Et c’est Pascal Plamondon (-85 kg) qui sera le représentant canadien chez les hommes.

Huitième chez les plus de 105 kg George Kobaladze aura permis au Canada de terminer les Championnats disputés à Carthagène (Colombie) avec un total de 118 points, ce qui fut suffisant pour le septième et dernier rang des pays qui recevront un laissez-passer olympique. Dans une lutte sans merci, le Canada devance tout juste le Venezuela (117 points), huitième, et le Chili (116 points), neuvième de ce classement qui a été dominé par les Cubains (148 points).

Vendredi, Plamondon avait terminé au troisième rang des moins de 85 kg.

L’Équateur, le Mexique, les États-Unis, la République dominicaine et le Pérou ont eux aussi obtenu une place masculine aux Jeux.

Avant cette dernière journée de compétition, les entraîneurs canadiens avaient fait tous les calculs pour déterminer les performances nécessaires afin que le pays se classe dans les sept premiers. Plamondon a commencé à assister aux épreuves, mais il a dû quitter la compétition, rongé par le stress.

« Au début, je pensais que c’était fini et que mes chances étaient disparues! » a expliqué l’athlète d’Ascot Corner (Estrie), visiblement encore sous le choc. « Après la prestation de David (Vincent Samayoa, quatrième chez les moins de 94 kg), je suis allé voir George lever. Je suis parti après l’arraché, car c’était trop stressant. À mon retour, je ne savais pas si les résultats étaient suffisants et c’est mon entraîneur qui m’a dit que ça passait. Même encore là, je pensais qu’ils avaient fait une erreur. Quand la liste est sortie, c’est là que c’était vrai! »

À la suite du groupe A des moins de 94 kg, Mikael Gonsalves (313 kg) termine neuvième, lui qui avait pris le deuxième rang du groupe B vendredi.

Kobaladze a cumulé un total de 340 kg, soit 145 kg à l’arraché et 195 kg à l’épaulé-jeté bon pour le huitième rang. La victoire est allée à l’Équatorien Fernando Fabricio Salas Manguis (400 kg) devant l’Américain Caine Morgan Wilkes (385 kg) et Anderson Jimmy Calero Torres (367 kg), également de l’Équateur.

Le Montréalais est sans contredit le héros obscur du jour, lui qui s’est blessé à une épaule il y a un mois. Malgré cela, il a pris part à la compétition afin d’aider le Canada à obtenir un maximum de points. En 2012, Kobaladze avait raté d’un rang sa place aux les Jeux de Londres.

« Je ne sais pas comment le remercier », a commenté le futur Olympien. « Je n’ai pas de mots pour décrire ce que je ressens et je n’ai pas mangé de la journée. Quand j’ai appris la nouvelle, j’ai pleuré. Et ça, tu peux l’écrire! Les Jeux olympiques, c’est le summum pour un athlète et c’est difficile d’obtenir une place en haltérophilie. »

À Rio, l’objectif de Pascal Plamondon sera de se classer dans les 12 premiers.