Escrime – Championnats panaméricains

Médaillé de bronze, Maxime Brinck-Croteau repousse ses limites

BrinckCroteauMaxime3
Photo Sarah Kim, Vango Fencing 
Maxime Brinck-Croteau

Montréal, 23 juin 2016 (Sportcom) – Après avoir été repoussé dans ses derniers retranchements, l’épéiste gatinois Maxime Brinck-Croteau est monté sur la troisième marche du podium des Championnats panaméricains à Panama, mercredi soir, à sa dernière compétition d’envergure avant sa première participation aux Jeux olympiques de Rio.

Le vice-champion des Amériques 2015 a remporté trois de ses six affrontements de la ronde des poules. Dans le tableau éliminatoire, il s’est imposé 15-8 face au Panaméen Arturo Isaac Dorati Ameglio.

« J’ai commencé ma journée du mauvais pied et je ne me sentais pas bien physiquement. Ensuite, contre le gars du Panama, je ne me sentais pas mieux, sauf que j’ai réussi à m’ajuster. »

Au deuxième tour, le Colombien Gustavo Coqueco, meilleur escrimeur des qualifications, s’est retrouvé sur son chemin. Sans complexe, le Québécois l’a emporté 15-10. Brinck-Croteau a enchaîné avec une victoire serrée de 10-10 sur le Montréalais Jean Lelion.

« (Au combat suivant), encore une fois, c’était le même pattern, mais j’ai tout de même remporté le combat. Contre Jean, j’ai été un petit peu plus en contrôle et une fois en prolongation, j’ai réussi à garder ma priorité sans faire de touche, ni en recevoir, ce qui m’a donné la victoire. Le match n’aurait pas pu être plus serré et stressant. »

Ensuite, face au Chilien Paris A. Inostroza Budinich, Brinck-Croteau a comblé un retard de 3 points pour s’imposer par la marque de 10-9. Le Québécois a finalement été freiné en demi-finale par l’Américain Jason Pryor, victorieux 15-8.

« Je n’avais plus de jus mental et émotif pour me ressaisir et revenir dans le match. Malgré cela, je suis satisfait de la manière dont j’ai tiré et aussi du résultat obtenu dans des circonstances où tout allait mal tout le temps. J’ai pu signer des victoires à des moments clés. »

En finale, le Cubain Yunior Reytor Venet, 178e mondial, a surpris Pryor, classé 38e, 15-14. Défait 4-3 dans l’autre demi-finale, le Cubain Reynier Henriquez Ortiz a aussi mis la main sur une médaille de bronze.

Jean Lelion a pour sa part terminé au 12e échelon, tandis que Pascal Heidecker, de Gatineau, et Hugues Boisvert-Simard, de Québec, ont été éliminés dans le tableau de 32 et ont respectivement fini aux 21e et 26e rangs.

Gabriella Page cinquième

Les sabreuses du continent étaient également à l’œuvre mercredi et la Blainvilloise Gabriella Page a été la meilleure du pays en se classant cinquième. « Je suis fière de ma performance, mais aussi déçue parce que j'étais si proche d'une médaille. »

Invaincue en cinq sorties dans les poules, Page s’est retrouvée deuxième tête de série du tableau de 32. En première ronde, elle avait écrasé la Colombienne Adriana Yineth Ibanez Villalba 15-4.

La Québécoise est ensuite venue à bout de la Vénézuélienne Patricia Contreras 15-14, mais a été vaincue 15-13 par l’Argentine Maria Belen Perez Maurice.

« (Contre Contreras), j'ai réussi à rester calme et à avoir confiance en mes choix d'action. Contre Perez, j'ai changé mon jeu après la pause et elle a remonté. À 10-14, j'ai réussi trois touches de suite, mais elle a mis la dernière malheureusement. »

C’est l’Américaine Ibtihaj Muhammad qui a été couronnée. Sa compatriote Mariel Zagunis est montée sur la deuxième marche du podium, tandis que les médailles de bronze sont revenues à Perez Maurice et la Mexicaine Paola Pliego.

Du côté des autres Canadiennes, ce fut un tir groupé, l’Albertaine Marissa Ponich, Pamela Brind’Amour, de Sainte-Martine, et Rachel Lamarre, de Blainville, terminant dans l’ordre 22e, 23e et 24e.