Racquetball – Championnats du monde

Murray et Lambert dans le carré d’as

LambertFrederique2
 
Frédérique Lambert

Montréal, 21 juillet 2016 (Sportcom) – Deux Québécois ont obtenu leur billet pour une demi-finale des Championnats du monde de racquetball de Cali, jeudi, en Colombie. Samuel Murray et Frédérique Lambert ont respectivement remporté leur match de quart de finale en simple masculin et en double féminin.

Murray, sixième tête de série, avait rendez-vous avec le troisième joueur du tableau, l'Américain Chris Crowther. Après avoir porté le jeu en bris d’égalité, le joueur originaire de Baie-Comeau âgé de 23 ans a remporté le duel 15-11, 13-15 et 11-1 pour ainsi accéder à la demi-finale où il se mesurera à Daniel De La Rosa du Mexique.

Pour sa part, Frédérique Lambert était de retour en action aux côtés de la Manitobaine Jen Saunders. Les représentantes du pays, troisièmes têtes de série, ont vaincu leurs adversaires argentines Pia Dati et Maria José Vargas 15-7 et 15-9 en rondes des quarts de finale.

« C’était une équipe qui comptait parmi ses rangs la deuxième meilleure au monde en simple (NDRL : Vargas), a commenté la joueuse de 24 ans. Ça va quand même assez bien pour les Canadiens jusqu’ici à ce tournoi. Les derniers Championnats ne s’étaient pas très bien déroulés pour nous. »

En demi-finale, la paire canadienne sera opposée aux Américaines Aimee Ruiz et Janel Tisinger.

En simple masculin, le Brossardois Pedro Castro était opposé au Colombien Set Cubillos en quart de finale de la ronde de consolation après avoir perdu son match en seizièmes de finale mercredi. Castro a signé un gain de 15-8 et 16-6.

Toujours en simple, mais chez les femmes cette fois, Michèle Morissette, de Baie-Comeau, a plié l’échine 15-3 et 15-8 contre la Vénézuélienne Mariana Tobon en quart de finale consolation. Elle conclut au 13e rang.

Présentés tous les deux ans, les Championnats du monde de racquetball revêtent un caractère spécial selon Lambert.

« C’est plus prestigieux qu’un tournoi professionnel, même s’il ne donne pas de points au tableau du circuit professionnel. Chaque pays peut seulement déléguer deux joueurs par catégorie », a conclu la Montréalaise.