Natation en eau libre – Grand Prix FINA (Traversée internationale du lac St-Jean)

Jade Dusablon meilleure canadienne

DusablonJade20152
Photo Swimming Canada 
Jade Dusablon

Montréal, 30 juillet 2016 (Sportcom) – L’Américain Alex Meyer a été sacré nouveau champion de la 62e Traversée internationale du lac St-Jean, la première étape du Grand Prix FINA 2016, samedi. Jade Dusablon a réalisé le meilleur résultat du Canada en terminant septième du classement général et deuxième chez les femmes au terme de cette course de 32 kilomètres reliant Péribonka à Roberval.

Meyer, âgé de 29 ans, a franchi la ligne d’arrivée en 6 h 27 min 59 s. L’Italien Edoardo Stochinoe (6 h 31 min 5 s) a quant à lui complété le podium devant la Russe Olga Kozidub (6 h 39 min 28,24 s). Cette dernière a connu toute une finale alors que seulement 24 centièmes de seconde la séparent du Macédonien Tomi Stefanovski (6 h 39 min 28,48 s).

Avec seulement 3,5 kilomètres de parcourus, le Sherbrookois Xavier Desharnais, détenteur des titres en 2015 et 2014, figurait au dernier rang du côté masculin tout juste derrière l’Almatoise Sabryna Lavoie. Un peloton de 15 nageurs, comprenant notamment les athlètes de Québec Jade Dusablon et Gabriel Pouliot, s’est rapidement formé avec en tête, Meyer.

Toutefois, tout n’était pas gagné d’avance pour l’Américain alors que le Macédonien Aleksandar Ilievski lui a offert une chaude lutte en tête du groupe.

Après deux heures de nage, Desharnais accusait un retard de 500 mètres sur le peloton, occupant provisoirement le 15e rang, alors que Lavoie était remonté en cinquième place chez les femmes. Un peu plus tard, à 16 kilomètres de la rade, Meyer était de retour en tête de peloton.

De son côté, Dusablon a réussi à se démarquer en prenant la tête chez les femmes devant la Russe Kozydub à 12 kilomètres de la rade de Roberval. À 13 kilomètres de la fin, après avoir ralenti sa vitesse, la Canadienne s’est détachée du peloton pour concéder la tête à l’Européenne. Jade Dusablon, âgée de 22 ans, a terminé la course en 6 h 46 min 20 s.

Xavier Desharnais a finalement terminé dixième (6 h 51 min 2 s) de l’épreuve. Le nageur de 26 ans ne cachait pas sa déception. « Ça n’a pas super bien été. J’ai eu un problème au début, je n’arrivais pas à respirer et j’avais un bras qui ne fonctionnait pas. J’ai nagé 10 kilomètres sur un bras et j’ai dû m’arrêter souvent pour étirer mon maillot qui compressait ma cage thoracique. Ç’a été très difficile, je suis parti vraiment bon dernier. J’ai réussi à mettre la gomme et remonter en septième place, mais c’était très difficile parce que tous les autres étaient en peloton pour s’aider et j’ai nagé seul presque toute la course. »

Également en action, Gabriel Pouliot (deuxième participation), Sabryna Lavoie (quatrième présence) et le Longueuillois Xavier Théroux (premier départ) ont conclu respectivement au 12e, 14e et 17e rang.

Cinq nageurs ont déclaré forfait avant d’atteindre la rade, dont Philippe Guertin (Saint-Hubert), champion de l’épreuve du 10 kilomètres jeudi. L’athlète de 25 ans avait d’ailleurs terminé deuxième en 2015 et sixième en 2014 au 32 kilomètres.

En tout, 25 nageurs de 10 pays, 16 hommes et 9 femmes, ont participé à ce marathon mythique.