Jeux olympiques de Rio – Lutte

« J’étais à ma place » – Dorothy Yeats

YeatsDorothy3
 
Dorothy Yeats

Rio de Janeiro (Brésil), 17 août 2016 (Sportcom) – La lutteuse Dorothy Yeats est sortie la tête haute de son tournoi olympique des moins de -69 kg où elle a terminé en cinquième place, mercredi, à Rio. À son baptême des Jeux, la Montréalaise a terminé la journée avec une fiche de 2-2, dont le dernier affrontement avait à l’enjeu une médaille de bronze face à la Suédoise Anne Jenny Fransson.

« D’un côté, je ne m’attendais pas à me rendre aussi loin à mes premiers Jeux olympiques, d’autant plus que j’avais fini dernière aux Championnats du monde de l’an dernier. De l’autre, je me sentais si bien et je n’avais rien à perdre », a expliqué l’athlète de 23 ans avec assurance. « Je n’ai pas fait tout ce travail pour rien et je voulais montrer ce que je savais faire. Je crois en avoir surpris plusieurs et mes défaites ont été des combats serrés. J’étais à ma place! »

Face à Fransson, Yeats a profité des apprentissages faits à ses trois combats précédents. La Suédoise était plus forte physiquement, ce qui a lui a permis de présenter une défense solide face à la Québécoise qui a eu de la difficulté à trouver des failles pour placer des attaques marquantes et qui a été vaincue 3-1.

Il s’agissait du premier affrontement entre les deux lutteuses et même si elle ne connaissait pas clairement la stratégie de son adversaire, Yeats n’avait qu’un objectif : tout donner pour trouver une façon de gagner.

« Je suis contente de ce que j’ai accompli et j’ai encore beaucoup à apprendre. J’ai hâte de retrouver ces filles aux prochains Championnats du monde afin de voir comment je me suis améliorée », a ajouté l’étudiante en génie civil à l’Université McGill.

À noter que les médailles d’or des trois catégories au programme de la journée ont été remportées par des athlètes du Japon. « Elles ne sont pas nécessairement de meilleures lutteuses. C’est juste comme une partie d’échec et j’ai perdu. »

Au deuxième combat, contre la Japonaise Sara Dosho qui est trois fois médaillée en Championnats du monde, Yeats a été la première à marquer après un peu plus d’une minute de cet affrontement de quart de final. L’éventuelle médaillée d’or a pris les devants un point à la fois au retour de la pause de mi-combat et Yeats n’a eu d’autre choix que de tenter plusieurs attaques, laissant du même coup sa garde de côté. Dosho a su saisir l’occasion pour l’emporter 7-2.

Le troisième combat de la championne des derniers Jeux panaméricains a eu lieu dans le tableau du repêchage contre la Turque Buse Tosun. Avec environ une minute à faire, la Québécoise a agrippé le bassin de son adversaire et l’a projetée au sol. Yeats s’est fait projeter à son tour sans perdre le contrôle et Tosun n’a pu marquer qu’un seul point. La Montréalaise a ensuite pu défendre son avance jusqu’à la marque des 6 minutes du combat.

À son premier combat qui l’opposait à la Nigériane Hannah Rueben, Yeats a été dominante en s’imposant 11-1.

Mentionnons que les Canadiennes Jasmine Mian (-48 kg) et Michelle Cristina Fazzari (-58 kg) ont toutes les deux éliminées à leur premier combat.