Basketball en fauteuil roulant – Jeux paralympiques

Les champions paralympiques battus par les géants espagnols

VermetteJonathan2
Photo Dan Galbraith, CPC 
Jonathan Vermette

Rio de Janeiro, 8 septembre 2016 (Sportcom) – Le tournoi paralympique de l’équipe canadienne masculine de basketball en fauteuil roulant n’a pas connu le début espéré, jeudi soir, à Rio de Janeiro. Opposés aux Espagnols, les champions paralympiques en titre se sont inclinés 80-46 à leur premier match du tour préliminaire.

Les Québécois David Eng et Jonathan Vermette ainsi que leurs coéquipiers canadiens ont vu leurs adversaires prendre une confortable avance de 40-23 au terme de la première demie. L’écart s’est creusé davantage au troisième quart alors que les Espagnols, quatrièmes au dernier Championnat du monde, menaient 65-34 avant de remettre une marque finale de 80-46.

« Ce sont des choses qui arrivent et c’est l’expérience qui rentre. Nous n’avons pas été agressifs en défense et nous leur avons laissé dicter le jeu. C’était quand même intense », a admis Jonathan Vermette.

Les représentants de l'unifolié ont eu de la difficulté à communiquer sur le terrain selon le co-capitaine David Eng. « La communication est vraiment importante dans notre équipe et nous ne nous entendions pas sur le terrain. Il faut juste trouver d’autres façons de communiquer », a expliqué le meilleur marqueur de l'équipe, totalisant 12 points dans la rencontre.

En préparation en vue des Jeux paralympiques, les deux nations avaient  récemment croisé le fer. « Nous avions perdu une fois en prolongation et un autre match par deux ou trois points », a rappelé Eng.

Ces matchs étaient beaucoup plus représentatifs du niveau des Canadiens que ce qu’ils ont démontré jeudi soir selon le Montréalais. « Ils ne sont pas plus grands qu’il y a un mois. C’est simplement une question d’exécution. Oui nous sommes plus petits qu’eux, mais nous n’étions pas assez agressifs et nous avons manqué de transition. »

« Je sais c’est quoi maintenant ! »

Bien qu’il aurait espéré entamer les Jeux avec une victoire, la glace est brisée pour le Sherbrookois Jonathan Vermette qui a vécu son premier match d’un tournoi paralympique.

« J’avais hâte de jouer. Il y avait un petit stress, mais c’était un bon stress. Je sais maintenant c’est quoi un match aux Jeux paralympiques , a-t-il souligné. C’est intense, il y a du bruit et c’est impressionnant. »

Les Canadiens seront de retour à l’action dès vendredi et espèrent pouvoir rebondir alors qu’ils affronteront les Néerlandais. « Ils sont moins grands, mais ils ont de bons lanceurs et ont beaucoup de vitesse. Il faudra être intenses tout le match », a conclu Vermette.