Boccia – Jeux paralympiques

Levine, Dispaltro et Ciobanu toujours dans la course

DispaltroMarco2016Rio
Photo Scott Grant, CPC 
Marco Dispaltro aux Jeux paralympiques de Rio

Rio de Janeiro, 10 septembre 2016 (Sportcom) – Marco Dispaltro, Alison Levine et Iulian Ciobanu ont remis une fiche d’une victoire et une défaite au terme du premier jour de la ronde préliminaire de double BC4, samedi, aux Jeux paralympiques de Rio.

Défaits 4-3 par les Brésiliens en entrée, les trois Québécois sont ensuite parvenus à l’emporter 3-2 face aux Chinois Zheng Yuansen et Lin Ximei.

Les représentants de la Chine, deuxièmes au monde, et les Canadiens, sixièmes, étaient à égalité 1-1 après les deux premières manches. Dispaltro et Levine, les deux joueurs désignés pour le pays, sont parvenus à marquer deux points en troisième, leur permettant de prendre les devants 3-1. Les Chinois ont eu l’avantage de la manche ultime, mais n’ont réussi qu’à placer une seule balle marquante, ce qui ne leur a pas permis de devancer les Canadiens.

« Ç’a été serré. Nous avons bien contrôlé le cochonnet, a mentionné Ciobanu. Les Chinois avaient deux ou trois balles en main en quatrième manche, mais n’ont pas réussi à les placer. Ils avaient besoin de deux points pour nous battre, mais la pression était forte et ils ont fait des erreurs. »

En matinée, Dispaltro, Levine et Ciobanu ont disputé tout un match face aux Brésiliens Dirceu Pinto, Eliseu Dos Santos et Marcelo Dos Santos, troisièmes au classement mondial.

En recul 0-2 après deux manches, les Canadiens sont revenus de l’arrière en troisième en marquant trois points. La quatrième manche a tout simplement été épique. Les deux équipes ont chacune réussi des lancers proches de la perfection, se rapprochant tour à tour de la victoire.

« C’était lancer pour lancer. Nous avons tous eu des lancers de fou ! » a affirmé Marco Dispaltro.

Dernier à s’élancer, Marcelo Dos Santos a défié le chronomètre et a réussi le coup de grâce à sa dernière balle du match dans les dernières secondes, donnant deux points au Brésil, qui l’a finalement emporté 4-3.

« Son dernier coup a été extraordinaire, il faut lui donner crédit. Ils ont bien performé, alors c’est mérité », a raconté Dispaltro, médaillé de bronze des Jeux de Londres en double aux côtés de Josh Vander Vies.

« Le jack s’est déplacé juste au bon endroit pour leur donner deux points, c’est fou! En plus, c’est sa fête aujourd’hui à Dos Santos. Disons que nous lui avons fait un cadeau. »

« Comment ç’a pu arriver? Je ne comprends pas encore! » s’est exclamée Alison Levine, qui a admis avoir eu des papillons à lancer sa première balle à titre d'athlète paralympique.

Les Canadiens complèteront le tour préliminaire dimanche en affrontant les Thaïlandais. Ils doivent terminer parmi les deux premières nations de leur groupe pour atteindre la demi-finale.

Deux défaites pour Bussière, Garneau et Martineau

Du côté des BC3, le Canada a perdu ses deux premiers matchs. Samedi après-midi, Éric Bussière, Bruno Garneau et Marylou Martineau ont subi un revers de 11-2 contre les Brésiliens Antonio Leme, Evani Soares da Silva et Evelyn de Oliveira.

« Ça n’a pas été un très bon match pour nous, a raconté l’entraîneur de l’équipe nationale Mario Delisle. Nous nous devions de prendre l’avance rapidement dans la rencontre, mais nous ne nous y sommes pas parvenus. Je crois que c’est une question d’expérience pour l’équipe qui est très jeune. »

Jouer contre les Brésiliens au Brésil n’est jamais une tâche facile. « Nous savions que la foule allait être bruyante, mais tu ne peux pas vraiment savoir jusqu’à ce que tu y sois. Les joueurs ont démontré beaucoup de fierté. Ç’a été difficile pour eux, mais je crois que ce sera une bonne expérience pour le futur. »

Bussière, Garneau et Martineau avaient entamé leur tournoi en se mesurant aux Coréens Ho Won Jeong, Han Soo Kim et Ye Jin Choi, premiers au monde. Les trois représentants du pays ont été défaits 10-1.

« Pour mon premier match aux Jeux paralympiques, c’était toute une épreuve, a dit Bussière, de Verchères. Le bruit, c’était vraiment intense, je n’avais jamais vécu ça avant et ça m’a sorti un peu de ma bulle. Nous avons quand même eu une belle défensive pour aller chercher un point en troisième manche. »

Dimanche, les Canadiens tenteront de décrocher une première victoire en se mesurant aux Belges.