Goalball – Jeux paralympiques

Les équipes canadiennes en quarts de finale

MorinNancy20162
Photo Dave Holland/Comité paralympique canadien 
Nancy Morin

Rio de Janeiro, 13 septembre 2016 (Sportcom) – L’équipe canadienne féminine de goalball a terminé le tour préliminaire des Jeux paralympiques sur une bonne note, mardi après-midi, à Rio. Les représentantes du pays ont ajouté une deuxième victoire à leur fiche en blanchissant les Australiennes 6-0.

« Je crois que c’est notre meilleur match depuis le début du tournoi », a mentionné Nancy Morin, seule Québécoise de la formation canadienne. Si elle ne faisait pas partie des joueuses partantes, la vétérane longueuilloise est arrivée sur le terrain en relève lorsqu’il ne restait que 2 minutes 30 secondes à la rencontre.

Les représentantes de l’Australie ont ralenti le rythme de la rencontre en lançant des ballons un peu plus lents sur la surface de jeu que ce à quoi s’étaient habituées les Canadiennes face à leurs précédentes adversaires. « Il fallait être plus patientes pour bien écouter et ne pas réagir trop vite. Je pense que nous nous sommes bien adaptées », a mentionné Morin.

La Prince-Édouardienne Amy Burk a été l’auteure des six buts canadiens dans la rencontre.

Victorieuses contre les Australiennes et les Ukrainiennes, mais vaincues par les Turques et les Chinoises, les joueuses du pays ont  conclu le tour préliminaire troisièmes du groupe D et sont donc qualifiées pour les quarts de finale. Elles se mesureront aux Américaines, qui ont fini deuxièmes du groupe C avec deux victoires et une défaite.

Une troisième défaite pour les Canadiens

Chez les hommes, malgré une défaite de 6-3 face à la Suède, l’équipe canadienne s’est aussi qualifiée pour les quarts de finale.

Après avoir marqué le premier but du match, les joueurs du pays ont vu la Suède prendre l’avance 2-1 avant la fin de la première demie.  Les Canadiens ont ensuite créé l’égalité en deuxième demie, mais l’attaque suédoise n’avait pas dit son dernier mot, marquant quatre autres buts et limitant l’unifolié à une occasion.

« Nous en avons un peu manqué sur le plan défensif. Les Suédois ont été précis dans leurs lancers », a mentionné le Dorvallois Bruno Haché.

« Les joueurs ont un peu manqué d’intensité et d’énergie sur le terrain. Les trous étaient là en fin de match, mais la précision ne venait pas dans les lancers », a pour sa part commenté l’entraîneuse de la formation Nathalie Séguin.

Le Canada termine le tour préliminaire au quatrième rang de son groupe avec une fiche d’une victoire et trois défaites.