Rugby en fauteuil roulant – Jeux paralympiques

Les Canadiens réussissent leur entrée

SimardPatrice1
Photo Dan Galbraith, CPC 
Patrice Simard

Rio de Janeiro, 14 septembre 2016 (Sportcom) – Arrivée au village paralympique depuis le 6 septembre, l’équipe canadienne de rugby en fauteuil roulant avait hâte de se mettre en mode compétition. Fini l’entraînement, mercredi, c’était jour de match, leur premier des Jeux paralympiques de Rio.

Pour inaugurer leur tournoi, les porte-couleurs de l'unifolié se mesuraient aux représentants du Brésil qu’ils ont vaincus 62-48.

Malgré l’imposante foule présente pour encourager les favoris locaux, les Canadiens ne sont pas laissés déconcentrer. « C’était bruyant! C’était impressionnant comme premier match », a admis Patrice Simard, l’un des deux Québécois de la formation canadienne avec Fabien Lavoie.

Les représentants du pays s’étaient préparés en conséquence. « Nous avons vu un peu comment les Brésiliens étaient lorsque leur équipe jouait et l’équipe canadienne de basketball nous avait prévenu que la communication était difficile sur le terrain. Nous nous sommes adaptés. »

Les représentants de l’unifolié ont livré la marchandise sur le terrain, prenant l’avantage dès le début du match. En tête 19-13 après le premier quart, puis 33-26 à la demie, les Canadiens ont connu une solide offensive au troisième quart en marquant 16 points en 8 minutes de jeu et limitant leurs adversaires à 8. Les Brésiliens n’ont jamais pu rattraper leur retard.

« C’était une équipe que nous savions que nous pouvions battre, car elle a un peu moins d’expérience. Par exemple, elle a du cœur et ç’a paru sur le terrain ce soir. C’est une belle préparation pour la suite de notre tournoi », a mentionné Simard qui a marqué à trois occasions dans la rencontre, tout comme Fabien Lavoie.

L’Albertain Zak Madell n’a pas ménagé la défense brésilienne, se glissant 38 fois à lui seul dans la zone des buts avec le ballon.

Patrice Simard était heureux de finalement fouler le terrain pour autre chose que de l’entraînement. « Ç’a été une longue attente. De jour en jour, nous voyions les autres athlètes performer. Nous sommes vraiment contents que ce soit notre tour », a-t-il mentionné.

Les médaillés d’argent des Jeux de Londres ne veulent pas décevoir leurs proches, ni leur pays. « Nous voulons que les gens qui sont ici et ceux à la maison soient fiers de notre performance. Nous sommes fiers des athlètes canadiens jusqu’à maintenant et nous voulons aussi contribuer et atteindre le podium », a indiqué Simard.

Jeudi, pour leur deuxième match du tour préliminaire, les Canadiens affronteront les Britanniques. « Ça fait toujours des matchs serrés contre eux, ça va être excitant ! » a conclu le Québécois.