Paracyclisme – Jeux paralympiques

Weldon et Lemieux non loin du podium

LemieuxWeldon
Photo Dan Galbraith, CPC 
Audrey Lemieux et Robbi Weldon

Rio de Janeiro, 17 septembre 2016 (Sportcom) – La paracycliste ontarienne Robbi Weldon et sa pilote Audrey Lemieux ont pris le cinquième rang de la course sur route en tandem, samedi, au Jeux paralympiques de Rio.

Les Polonaises Iwona Podokoscielna et Aleksandra Teclaw ont été les premières à boucler les 69 kilomètres, en avance de 59 secondes sur les Irlandaises Katie George Dunlevy et Evelyn McCrystal, deuxièmes, et de 1 minute 31 secondes sur les Néo-Zélandaises Emma Foy et Laura Thompson, troisièmes.

Quatrièmes, les Britanniques Lora Turnham et Corrine Hall ont gagné le sprint pour la quatrième place, terminant tout juste devant les Canadiennes. « Nous nous sommes battues pour la quatrième place. C’était vraiment proche. Nous sommes contentes, car ce sont des médaillées d’or sur la piste. J’ai essayé de garder la roue le plus longtemps possible et de les sprinter à la toute fin, mais il en manquait un petit peu », a reconnu la Québécoise.

La deuxième section du parcours, une boucle de 27 kilomètres dans les montagnes que les athlètes ont dû emprunter deux fois, était très technique notamment en raison d’une montée abrupte et d’une descente sinueuse. « C’était un parcours très difficile, presque comparable à des classiques printanières alors je savais que mon expérience de cycliste allait compter », a mentionné Lemieux.

« Notre objectif était d’être le plus fraîches possible lors du début de la section des montées et c’est ce que nous avons fait. J’ai pris les virages en bonne position, nous avons économisé le plus d’énergie pour arriver dans la côte et pousser au maximum. Nous savions que nous n’étions pas les meilleures grimpeuses, sauf que nous pouvions nous accrocher. On y croyait. »

La difficulté du parcours a rendu nerveuse Audrey Lemieux avant que le départ ne soit donné. « Je savais que ça allait être dangereux. Il y  a des filles qui prennent des risques énormes. Je suis une fille agressive, mais je ne pousse pas la note. Mais avec Robbi, nous avons bien communiqué, nous avons été en confiance tout le long du parcours. Nous n’avons rien à nous reprocher aujourd’hui. »

Également en piste, la Saskatchewanaise Shawna Ryan et sa pilote Joanie Caron ont fini 12es, à 13 minutes 38 secondes des championnes paralympiques.

« Je suis très fière de nous, nous avons géré le mieux que nous le pouvions », a mentionné Caron, de Rimouski.

Les deux Canadiennes, ajoutées à la délégation du pays lors de l’exclusion des Russes, ont elles aussi eu du mal avec les ascensions du jour. « Nous n’avons pas monté de côtes ensemble depuis les six derniers mois alors c’était un beau défi. Nous n’étions pas très loin d’être dans le coup !  C’est le début de quelque chose et ça nous motive pour la suite. »

Chalifour et Lachance chutent

En tandem masculin, Daniel Chalifour et Jean-Michel Lachance ont lourdement chuté, victimes de l’éclatement d’un boyau dans une descente.

« Ça allait assez bien, nous étions sur le bon braquet et nous étions en voie de rattraper le groupe quand c’est arrivé. Nous sommes pas mal amochés », a raconté Jean-Michel Lachance.

« Ç’a cogné dur. J’aurais préféré finir sur deux roues peu importe la position », a renchéri Chalifour.

Les Néerlandais Vincent ter Schure et Timo Fransen ont été les premiers à rallier la ligne d’arrivée, l’emportant au sprint devant les Espagnols Ignacio Avila Rodriguez et Joan Font Bertoli. Les Britanniques Steve Bate et Adam Duggleby sont arrivés 30 secondes plus tard pour décrocher le bronze.