Escrime – Coupe du monde

Top-10 pour les escrimeuses canadiennes

Ariane Bilodeau continue d’acquérir de l’expérience chez les seniors

escrime-general
Photo Devin Manky, COC 


Montréal, 6 novembre 2016 (Sportcom) – Les escrimeuses Ariane Bilodeau, Shannon Comerford, Kelleigh Ryan et Rose Finter étaient de retour en action dimanche pour la Coupe du monde de fleuret par équipe de Saint-Maur, en France. Les Canadiennes ont pris le 10e rang.

D’entrée de jeu, les portes-couleur du pays ont perdu contre le Japon 39-38 dans le tableau des 16. Le Canada avait l’avance dans la première moitié du match. Toutefois, après qu'Ariane Bilodeau et Sera Azuma ont créé l’égalité 16-16, les Japonaises ont pris et conservé la tête.

Le quatuor canadien a par la suite disputé ses matchs de classement. Les femmes se sont imposées 41-22 face aux escrimeuses de Hong Kong avant de s’incliner 45-21 contre les Polonaises dans leur combat pour la neuvième place.

« C’était ma première Coupe du monde par équipe chez les seniors. C’est très différent que de tirer en individuel. Je ne voulais pas décevoir mes coéquipières. Pour moi, c’était plus stressant. Le but aujourd’hui [dimanche] c’était que je prenne l’expérience d’entrer dans l’équipe senior. C’est accompli. Au début, contre les Japonaises j’étais très stressée, mais au fur et à mesure, je tirais de mieux en mieux. Je dois commencer quelque part », a commenté Ariane Bilobeau, 19 ans.

La jeune femme d’Outremont, membre de l’équipe nationale junior, était vraiment satisfaite de la chimie avec ses coéquipières. « C’est une super bonne équipe. L’équipe senior est composée de quatre filles, mais il y en avait seulement deux de celles-là [en France]. Elles m’ont beaucoup aidé. Elles se soutiennent tout le temps. J’ai appris que ton attitude en équipe est vraiment importante. »

L’étudiante en science nature au Collège Jean-de-Brébeuf a poursuivi en expliquant que la différence entre le niveau junior et senior était très grande. Chez les juniors, les athlètes ont entre 17 et 19 ans, alors que chez les seniors, elle peut se mesurer à des femmes presque dix ans plus vieilles.

« C’est une très grosse marge. Je le fais pendant que je suis encore junior pour avoir de meilleurs résultats lorsque je vais monter chez les seniors », a conclu Bilodeau.

L’Italie a remporté la compétition, la Russie a mis la main sur l’argent et les États-Unis sur le bronze.