Ski de fond – Coupe du monde

Harvey, Browne et Carrier-Laforte écartés des finales

HarveyAlex20162017
Photo Modica/NordisFocus 
Alex Harvey

Montréal, 11 décembre 2016 (Sportcom) – Les Québécois Alex Harvey, Cendrine Browne et Sophie Carrier-Laforte ont tous trois été éliminés de leur qualification respective du sprint libre de 1,6 km de la Coupe du monde de ski de fond de Davos, en Suisse, dimanche.

Harvey, de Saint-Ferréol-les-Neiges, a pris le 33e rang à l’issu de sa course de qualification. Il a parcouru la distance en 2 min 25,36 s, à 28 centièmes de seconde de la 30e place qui lui aurait permis de poursuivre la compétition.

« J’avais de la fatigue dans les jambes. C’était quand même une bonne course, le mieux que j’aurais pu faire. C’est sûr que lorsque tu es si près de te qualifier tu cherches les endroits où tu aurais pu être plus rapide. J’étais en avant du Norvégien Martin Johnsrud Sundby et du Suisse Dario Cologna qui ont aussi fait le 30 km samedi. Parmi tous ceux qui étaient dans le top-30, il y a seulement le Suédois Marcus Hellner qui a fait cette course », a commenté le fondeur de 28 ans.

La finale a été remportée par le Russe Sergey Ustiugov (2 min 24,65 s). Les Norvégiens Finn Haagen Krogh (+0,59 seconde) et Sindre Bjoernestad Skar (+3,29 secondes) ont pris les deuxième et troisième rangs.

Len Valjas, de l’Ontario, a été stoppé en quarts de finale et a conclu en 14e place. Également en action, l’Ontarien Devon Kershaw (49e), le Yukonnais Knute Johnsgaard (60e), et les Ontariens Bob Thompson (67e) et Andy Shields (73e) se sont arrêtés en qualification. L’Albertain Jesse Cockney n’a pas terminé la course.

Les Québécoises stoppées rapidement

Du côté de la qualification féminine, Cendrine Browne, de Prévost, a franchi la ligne d’arrivée en 2 min 54,70 s, bon pour la 53e place. La Gatinoise Sophie Carrier-Laforte a terminé non loin derrière en 2 min 57,87 s au 59e rang. Seules les 30 premières accédaient à l’étape suivante.

« Je me sentais mieux aujourd'hui et c'était un bon sprint pour moi qui ne suis pas une sprinteuse. J'étais à 4 secondes de me qualifier, alors c'est super pour moi. J'ai aussi fait mes meilleurs points FIS en sprint à vie, ce qui est super positif », a fait savoir Browne, 23 ans.

Plus tard dans la journée, les Norvégiennes Maiken Caspersen Falla (2 min 44,63 s) et Ingvild Flugstad Oestberg (+0,53 seconde) ont remporté l’or et l’argent. La Suédoise Hanna Falk (+0,60 seconde) a fini troisième.

La Yukonnaise Dahria Beatty a vu son parcours prendre fin aux quarts de finale. Elle a terminé 25e. Également du Nord canadien, Emily Nishikawa n’a pas pris le départ.