Hockey sur glace – Championnat du monde des moins de 18 ans

Les Canadiennes s’inclinent contre les Américaines en finale

FemmesU18Hockey2017
Photo IIHF 
L'équipe canadienne féminine des moins de 18 ans

Montréal, 14 janvier 2017 (Sportcom) – L’équipe canadienne féminine de hockey a conclu le Championnat du monde des moins de 18 ans à Zlin, en République tchèque, avec une défaite samedi. La formation, qui comprend la Lavalloise Édith D’Astous-Moreau et les Drummondvilloises Gabrielle David et Audrey-Anne Veillette, repartira avec la médaille d’argent au cou après avoir perdu 3-1 face aux Américaines.

« Je pense que notre stratégie était de tout donner ce que nous avions. Nous avons joué en équipe. Je suis très fière de ces filles et d’avoir porté la feuille d’érable. J’ai donné tout ce que j’avais », a commenté d’emblée l’attaquante Veillette.

La première période de jeu s’est déroulée sans but et il aura fallu attendre à 5 minutes 56 secondes du deuxième tiers avant de voir les Américaines trouver le fond du filet des Canadiennes. Delaney Drake a déjoué la gardienne de l’unifolié, l’Ontarienne Danika Ranger, sur un avantage numérique avec l’aide de Clair DeGeorge.

De retour sur la patinoire, les représentantes du pays, les Ontariennes Daryl Watts et Emma Maltais, ont créé l’égalité avec 12 minutes 43 secondes d’écoulées à la troisième période. Watts a marqué en avantage numérique. Toutefois, la joueuse des États-Unis Grace Zumwinkle, aidée de DeGeorge, a marqué leur deuxième but de la rencontre quelques minutes plus tard à forces égales.

Avec cinq secondes à jouer, leur coéquipière Emily Oden, aidée de Zumwinkle, a mis la touche finale avec un troisième but, cette fois dans un filet désert.

« Nous terminons le tournoi quand même très heureuses et avec la tête haute parce que nous avons tout donné sur la patinoire. C’était une très belle expérience », a ajouté Veillette, 16 ans.

Il s’agit de la deuxième médaille d’or consécutive pour les Américaines. Les Canadiennes ont quant à elles essuyé un second revers de suite en finale de ce tournoi.

Selon Audrey-Anne Veillette, une des grandes forces de l’équipe cette année à cet événement a été leur vitesse d’exécution et de transition. « Nous avions aussi un bel esprit d’équipe. Depuis le début, nous nous sommes serrées les coudes et nous étions là l’une pour l’autre. »

En finale pour le bronze, la Russie a défait la Suède 2 à 0.