Patinage de vitesse courte piste – Coupe du monde

Une rare journée loin du podium en courte piste

BastilleGuillaume1
Photo Patinage de vitesse Canada 
Guillaume Bastille

Montréal, 11 février 2017 (Sportcom) – Une équipe canadienne affligée de blessures a connu une journée laborieuse à la Coupe du monde de Minsk, au Bélarus, samedi. Guillaume Bastille, de Rivière-du-Loup, a été le meilleur du groupe avec une sixième place au 1500 m.

« C’était parmi mes objectifs de faire partie de la finale A au 1500 m. Une petite erreur en milieu de course m’a mis dans le trouble pour la fin. Les Coréens ont réussi un triplé, c’était un peu difficile de courser contre les trois Coréens ensemble », a décrit le patineur.

Le podium entièrement coréen a été comblé par Hyo Been Lee, sur la plus haute marche, suivi de Kyung Hwan Hong et Yong Jin Lim.

La seule autre patineuse québécoise participant aux 1500 m, Valérie Maltais, a hérité du 19e rang, conséquence d’une disqualification en demi-finale.

« Cette disqualification m’a un peu surprise! Je suis tombée avec cinq tours à faire, j’étais en tête de la course. J’étais en bon contrôle à l’avant et j’ai perdu pied en sortie de virage. Je suis tombée toute seule et on m’a disqualifiée », a expliqué Maltais encore étonnée.

« En ce qui concerne ma performance, je suis très contente. Aujourd’hui, je sentais que j’avais de très bonnes jambes et la demi-finale allait super bien. Pour demain, ce sera la même préparation, j’arriverai d’attaque et avec confiance. »

Jamie Macdonald, de la Colombie-Britannique, a obtenu le meilleur résultat féminin en terminant première de la finale B, une victoire offrant le huitième rang au classement cumulatif de la distance.

Quant à Pascal Dion, de Montréal, il n’a pas enfilé les patins, blessé à la suite d’une chute en qualifications vendredi.

Une finale de 1000 m sans unifolié

Au 1000 m, les résultats n’ont pas été plus fructueux. Kasandra Bradette, de Saint-Félicien, a vu sa journée écourtée en quart de finale. Elle a pris la 12e place de la distance. Sa coéquipière sherbrookoise Kim Boutin a quant à elle déclaré forfait, blessée à la hanche lors d’une séance d’entraînement plus tôt cette semaine.

Chez les hommes, les Québécois François Hamelin et Patrick Duffy ont tous deux été accablés de pénalités, respectivement en quart de finale pour Hamelin (17e), de Sainte-Julie, et en demi-finale pour le Montréalais d’adoption (12e).

Les dernières courses au programme du jour, les demi-finales de relais, tant chez les hommes et chez les femmes, ont permis à l’équipe féminine de gagner leur place en finale en compagnie de la Russie, l’Italie et la Corée. Privées de leur coéquipière Kim Boutin, les Canadiennes ont réussi cette qualification à seulement trois patineuses.

Les patineurs de l’équipe canadienne ont opté pour une décision différente de leur côté. Ils n’ont pas pris le départ de cette course, préférant s’abstenir n’étant que trois patineurs disponibles au lieu de quatre.

La sixième et dernière étape du circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste se terminera dimanche, avec les distances de 500 m, un deuxième 1000 m et les finales de relais.

« Les conditions de glace sont assez précaires, pas super belles, il faut travailler fort et cela fatigue beaucoup plus. Les tactiques de courses doivent être différentes. La stratégie pour demain : courser de l’avant », a conclu Bastille qui participera au 1000 m dominical.