Escrime en fauteuil roulant – Coupe du monde

Jour de première pour Camille Chai

ChaiMainville
 
Camille Chai et Pierre Mainville

Montréal, 17 février 2017 (Sportcom) – C’était jour de première pour Camille Chai vendredi, elle qui a gagné un premier duel à l’épée à sa deuxième Coupe du monde d’escrime en fauteuil roulant en carrière, ce qui lui a permis d’atteindre le tableau principal et de se classer 14e à Eger, en Hongrie.

La Montréalaise, qui avait vécu son baptême international à Pise, en Italie, en novembre dernier, a vaincu la Hongroise Erika Foris 5-1 dans la ronde des poules. Dans les huitièmes de finale, elle a été battue 15-7 par la Russe Yuliia Efimova, éventuelle médaillée de bronze.

« Je suis vraiment contente parce que j’ai eu une victoire dans ma poule et c’était mon objectif, a précisé Chai. Il y a aussi eu un match où j’ai réussi quatre touches. C’est également la première fois que je réussis à passer aux rondes éliminatoires à l’épée. Pour moi, ce sont plein de petites victoires. »

« J’ai vraiment aimé mon expérience parce que j’apprends plein de choses. J’en profite pour observer les autres filles. Ce que je dois raffiner, c’est de comprendre le combat. J’en suis encore à mes débuts et, des fois, je ne me rends pas compte de ce que ma rivale fait. Je peux recevoir trois fois la même attaque avant de m’en rendre compte. »

Initiée au sport il y a une dizaine d’années par le maître d’armes Henri Sassine, la Québécoise avait pratiqué l’escrime pendant seulement deux mois environ. À la suggestion d’un ami, elle est retournée en piste il y a un an.

« Je me suis dit que comme je connaissais le sport un peu, ça pourrait être intéressant et j’ai contacté Pierre (Mainville) directement. Il m’a invitée à voir un entraînement et, depuis ce jour, je m’entraîne toutes les semaines. »

Elle réalise maintenant son rêve de la dernière décennie de participer à des compétitions internationales. « Au début, je n’y croyais pas, je pensais que c’était une idée un peu folle. Ça s’est tellement concrétisé rapidement. C’est très excitant! »

Mainville et Matthieu Hébert seront à leur tour en action samedi, aux épreuves d’épée. Dimanche, Chai et ses deux compatriotes tireront au sabre.