Patinage de vitesse sur courte piste – Championnats du monde

St-Gelais et Girard vice-champions du monde

StGelaisMarianne_20162017
Patinage de vitesse Canada 
Marianne St-Gelais

Montréal, 11 mars 2017 (Sportcom) – Les patineurs de vitesse sur courte piste Marianne St-Gelais et Samuel Girard sont montés sur la deuxième marche du podium des 1500 m féminin et masculin, samedi, aux Championnats du monde de Rotterdam, aux Pays-Bas. St-Gelais a aussi mis la main sur le titre de vice-championne du monde au 500 m pour une seconde saison.

C’est la Britannique Elise Christie qui est devenue la nouvelle championne du monde du 1500 m. Elle a détrôné St-Gelais qui détenait le titre depuis les deniers mondiaux. La Sud-Coréenne Shim Suk-hee a complété le podium.

« Nous avions une course relevée. Mon mot d’ordre du week-end, c’est que je veux que ça se passe bien. J’ai envie de courser à la hauteur de ce que je suis capable de faire et à la hauteur de ce que j’ai livré toute la saison. J’ai réussi aujourd’hui », a indiqué St-Gelais, détentrice de huit médailles dans les dix épreuves individuelles en Coupe du monde cette saison.

« Au 1500 mètres, j’ai pris de bonnes décisions et j’ai bien réagi à ce qui se passait. Avec cinq tours à faire, j’étais en deuxième position et je me sentais bien derrière Elise. J’ai même pensé tenter un dépassement. Je ne l’ai finalement pas fait. Il y avait une Coréenne qui ne savait pas trop où elle s’en allait et ç’a un peu changé le rythme de la fin de la course », a renchéri la patineuse de Saint-Félicien.

Marie-Ève Drolet, de Laterrière, a quant à elle remporté la finale B et la Sherbrookoise Kim Boutin a fini cinquième de ce groupe. Elles ont toutes deux pris respectivement le 7e et 11e rang du classement général.

L’argent pour Girard

Chez les hommes, Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau, a conclu le 1500 m tout juste derrière le Sud-Coréen Sin Da-woon. Un autre représentant de la Corée du Sud repartira de la compétition avec une médaille puisque Seo Yi-ra a fini troisième.

« C’est vraiment l’fun de revivre ça, a fait savoir Girard, qui ajoute une autre médaille d’argent à sa collection après avoir fini deuxième au 1000 des mondiaux en 2016. Je suis vraiment content. Depuis le début de la compétition, je vise une course à la fois. En finale, je me suis dit : amuse-toi! C’est la clé de la réussite de ma course, je pense. J’ai fait ce que je suis capable de faire. »

Le Canada avait deux athlètes en finale B. Charles Hamelin, de Sainte-Julie, a terminé troisième devant Charle Cournoyer, de Boucherville, quatrième du groupe. Tous deux ont pris respectivement le 11e et 12e rang du classement général.

Un 500 m en argent pour St-Gelais

De retour sur la patinoire pour l’épreuve du 500 m, Marianne St-Gelais a terminé deuxième derrière la Chinoise Fan Kexin. La médaille de bronze est revenue à la Sud-Coréenne Kim Ji-yoo.

« J’ai fait une erreur au 500 mètres. À deux tours de l’arrivée, j’étais en train de changer ma tactique pour avoir un tracé plus serré et plus défensif, afin de prendre vraiment des informations sur mes adversaires. J’ai ouvert un peu trop et la Chinoise s’est faufilée. Il me restait une dernière chance de la battre au finish, mais je n’ai pas réussi », a dit St-Gelais.

Grâce à ses deux médailles argentées, l’athlète de 27 ans est en très bonne position pour s’emparer du premier rang du classement général des mondiaux dimanche.

« C’est sûr que je suis nerveuse pour demain parce que j’ai des chances d’être championne du monde. Il ne faut pas que je change mes plans et tout devrait bien aller », a-t-elle confié.

Drolet était en action en finale B, dans une course à deux participantes. Elle a fini sixième au classement. Boutin avait pour sa part été éliminée des qualifications vendredi.

Du côté masculin, Samuel Girard n’a pas connu la finale A espérée au 500 m. Il a chuté dès le départ, ce qui l’a relégué au quatrième rang. Le Néerlandais Sjinkie Knegt a remporté les grands honneurs devant le Chinois Wu Dajing et le Sud-Coréen Seo Yi-ra.

« J’ai été trop rapide et j’ai piqué dans la glace. J’ai essayé de me reprendre, j’ai piqué à nouveau et je suis tombé. Quand je me suis relevé, les gars avaient déjà un tour sur moi. Je n’ai pas de médaille, mais je suis content du parcours que j’ai fait jusqu’en quatrième place », a ajouté Girard.

Cournoyer (10e) et Hamelin (11e) se sont quant à eux arrêtés aux quarts de finale.

Des finales B au programme des relais

Au relais 3000 m féminin, le quatuor formé de Marie-Ève Drolet, Valérie Maltais, Marianne St-Gelais et Kasandra Bradette devra se contenter de la finale B dimanche après avoir terminé troisième de sa demi-finale.

Au 5000 m masculin, Charles Hamelin, Charle Cournoyer, Samuel Girard et Pascal Dion ont terminé quatrièmes de leur vague de demi-finale à la suite de la chute de Dion. Les Canadiens seront donc de la finale B.

« C’était probablement un de nos meilleurs relais cette année. Nous étions en très bonne position pour faire la finale A, mais ce sont des choses qui arrive. La glace se dégrade assez rapidement, c’est à prendre en considération. Une chute, ça fait partie du sport! » a conclu Samuel Girard.