Patinage de vitesse sur courte piste – Championnats du monde

Marianne St-Gelais deuxième et Samuel Girard troisième au classement cumulatif des mondiaux

StGelaisMarianne2
Photo Julien Heon - www.julienheon.com 
Marianne St-Gelais

Montréal, 12 mars 2017 (Sportcom) – Marianne St-Gelais a terminé pour une seconde saison au deuxième rang du classement cumulatif, tandis que Samuel Girard a pris le troisième rang du général, dimanche, aux Championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste de Rotterdam, aux Pays-Bas.

St-Gelais, de Saint-Félicien, a terminé ces Championnats avec 68 points, soit 21 points de moins que la grande championne, Elise Christie. La Coréenne Suk Hee Shim a complété le trio de tête avec un total de 52 points. Nathalie Lambert demeure la dernière Canadienne à avoir été couronnée championne du monde au cumulatif en 1994.

« Je suis satisfaite. C’est certain qu’il y a un petit pincement de déception parce que j’y allais pour le titre de championne du monde. Mais j’ai vraiment fait de belles choses durant le week-end et ça, ça me rend heureuse », a commenté St-Gelais.

« Je pense qu’il faut que je regarde plus le portrait général que le résultat final. Je suis quand même vice-championne du monde sur les trois distances alors ce serait dur de ne pas être satisfaite de ça », a-t-elle ajouté.

Au-delà du résultat, la patineuse québécoise visait la performance durant cette importante compétition marquant la fin de la saison.

« J’ai aimé l’agressivité que j’avais. Chaque ronde était différente. J’avais des adversaires différentes chaque fois, mais jamais je n’ai reculé. Oui, j’étais nerveuse. J’avais des attentes envers moi-même. J’avais envie que ça se passe bien, mais j’ai réussi à me contrôler », a expliqué Marianne St-Gelais.

Lors des derniers Championnats du monde, l’athlète de 27 ans avait également raté de peu le sommet du classement cumulatif. Elle aurait certainement aimé se reprendre cette année, mais quitte quand même Rotterdam la tête haute.

« Cette année, avec trois podiums sur trois distances, j’ai prouvé que j’étais constante et compétitive à toutes les distances. Je me sens bien. Mon préparateur mental m’a dit souvent ce week-end que nous sommes sur la bonne voie. Je me sens bien physiquement aussi. Il ne faut pas oublier que l’objectif ultime est les Jeux olympiques. Le plan ne changera pas l’année prochaine. Tout augure bien. »

Maintenant la saison terminée, St-Gelais profitera de ses quelques semaines de congé pour aller se ressourcer à Saint-Félicien, auprès de sa famille.

« Ç’a été une saison chargée et je pense que j’en ai besoin. Ça va me faire du bien avant de recommencer l’entraînement », a-t-elle avoué.

Samuel Girard sur le podium du cumulatif

Du côté masculin, Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau, s’est hissé au troisième rang du classement cumulatif avec un total de 37 points.

« Avant le 1000 mètres, j’étais quatrième, alors c’était mon objectif d’aller chercher un podium au cumulatif. Mais avec ma disqualification, je ne savais plus si cet objectif était encore réalisable pour moi », a mentionné le patineur qui a abouti au 11e rang du 1000 mètres, après s’être vu attribuer une interférence alors qu’il cherchait à protéger sa deuxième place de la demi-finale.

« Cette troisième place est une médaille importante pour moi, j’en suis très heureux.  Je suis content de ma progression cette année. Nous avons travaillé beaucoup à l’extérieur de la glace et ç’a amené des améliorations. J’ai aussi été en mesure d’apprendre de mes erreurs », a poursuivi le patineur de 20 ans.  

Les grands honneurs sont allés au Coréen Yi-Ra Seo qui est parvenu à accumuler un total de 81 points. Le Néerlandais Sjinkie Knegt a pris le deuxième rang avec 73 points. Charles Hamelin (18 points) termine en huitième place.

Le dernier Canadien à avoir remporté le prestigieux titre de champion du monde est Marc Gagnon en 1998.

Marianne St-Gelais en argent et Charles Hamelin en bronze sur 1000 m

Plus tôt dimanche, Marianne St-Gelais a mis la main sur la médaille d’argent du 1000 mètres. La patineuse a franchi la ligne d’arrivée en troisième place, mais la Sud-Coréenne Choi Min-jeong, deuxième, a été pénalisée, ce qui a permis à St-Gelais de se hisser au deuxième rang. La Britannique Elise Christie a été sacrée gagnante de la course et la Néerlandaise Suzanne Schulting a complété le podium.

Samedi, St-Gelais, 26 ans, a aussi mis la main sur deux titres de vice-championne du monde au 1500 mètres et au 500 mètres.

Toujours au 1000 mètres, Marie-Ève Drolet, de Laterrière, a été stoppée en quarts de finale et a terminé 14e. La Sherbrookoise Kim Boutin a été éliminée en qualifications et a terminé au 22e rang.

Charles Hamelin, de Sainte-Julie, est lui aussi monté sur le podium de cette distance en s’emparant du bronze. Il a été devancé par le Sud-Coréen Yi-ra Seo (or) et le Hongrois Shaoang Liu (argent).

« Ma meilleure course de la journée a été ma demi-finale. J’aurais aimé faire une course similaire en finale, mais mon tracé n’a pas été optimal. Je n’ai donc pas pu dépasser le Hongrois », a-t-il commenté.

En tant que vétéran, le patineur de 32 ans est en mesure de constater l’éclosion de nouvelles nations dans son sport. « Les jeunes sont de plus en plus forts, de plus en plus de patineurs sont en mesure d’atteindre les finales au niveau international. Le calibre a tellement augmenté, il faut maintenant faire des courses parfaites pour se rendre dans les rondes de finales. Ça me montre qu’il y a encore du travail à faire de mon côté », a ajouté le triple champion olympique. 

La saison qui se termine a été marquée par un début difficile pour Hamelin. « Ma saison de compétition s’est déroulée en deux temps. La première moitié a été plutôt difficile aux niveaux mental et émotionnel en raison du manque de bons résultats. La deuxième moitié de la saison a été vraiment mieux. J’ai repris le dessus. J’ai réussi à faire des finales en Coupe du monde à nouveau. »

« En résumé, ça n’a pas été mon année. Je termine huitième au classement général et c’est sûr que j’aurais aimé faire un top-3 », a indiqué Hamelin.

Le parcours de Samuel Girard sur 1000 mètres s’est arrêté en demi-finale après avoir été pénalisé.  Charle Cournoyer, de Boucherville, a subi le même sort. Ils ont pris respectivement les 11e et 12e rangs.

Des quatrièmes places en super finale du 3000 m

En action à la super finale du 3000 mètres, Marianne St-Gelais s’est classée quatrième de l’épreuve. Les Coréennes Suk Hee Shim et Ji Yoo Kim ont terminé première et deuxième, devant la Britannique Elise Christie, qui s’assurait du titre au classement cumulatif en devançant St-Gelais dans cette ultime épreuve des mondiaux.  

Lors de l’épreuve masculine, Girard et Hamelin ont terminé respectivement quatrième et sixième de la course. Le Néerlandais Sjinkie Knegt a remporté la super finale suivi par le Coréen Yi-Ra Seo et le Russe Victor An. 

Deux finales B en relais

La finale A de l’épreuve du relais 3000 mètres féminin a été gagnée par la Chine. La Hongrie et le Japon ont suivi.

En finale B, dans un affrontement entre deux équipes, les Canadiennes ont facilement eu le dessus sur les Russes pour prendre le cinquième rang de l’épreuve.

Du côté masculin, le relais 5000 mètres a été remporté par le pays hôte, les Pays-Bas. La Chine et la Hongrie ont suivi dans l’ordre.

En finale B, les Canadiens, qui se mesuraient à la puissante équipe coréenne, l’ont finalement remporté, après une pénalité attribuée aux Coréens suite à un dépassement envers le Canada.    

Les Championnats du monde de Rotterdam concluent la saison 2016-2017 de patinage de vitesse sur courte piste. Les patineurs bénéficieront maintenant de quelques semaines de repos avant de reprendre l’entraînement en vue des sélections olympiques.