Para-athlétisme – Grand Prix de Nottwil

Qui d’autre que Brent Lakatos?

LakatosBrent20164
Photo Matthew Murnaghan/Comité paralympique canadien 
Brent Lakatos

Montréal, 5 juin 2017 (Sportcom) – Brent Lakatos (T53) vient de conclure une dernière dizaine parfaite en Suisse où il s’est une fois de plus imposé, cette fois au 400 mètres du Grand Prix de Nottwil lundi. Le vétéran de l’équipe canadienne a remporté l’épreuve T53-T54 en 48,44 secondes.

Le Néerlandais Kenny Van Weeghel (46,14 s) et le Britannique Richard Chiassaro (46,20 s), deuxième et troisième, ont été plus rapides au temps, mais ils ont vu leur chrono pondéré, car ils sont tous les deux des athlètes de classe T54.

À cette même épreuve, Alexandre Dupont (T54, 49,30 s), Jean-Philippe Maranda (T53, 53,16 s) et Basile Soulama (T54, 52,77 s) ont respectivement terminé 14e, 22e et 28e.

Lakatos termine son séjour avec quatre records du monde à la clé, soit au 100 m, au 200 m, au 800 m et au 1500 m.

S’attendait-il à connaître un tel début de saison?

« Non, pas du tout, a reconnu le principal intéressé. Deux semaines avant ma série de courses en Suisse, j’avais participé à une compétition en Angleterre et mes temps étaient vraiment lents. Mon temps au 400 mètres était 4 secondes plus lent que ce que j’ai fait ici. Cette saison, j’ai changé mes gants et quelques trucs et ça m’a pris des mois à m’ajuster. Depuis deux semaines, tout a cliqué. C’est au-delà de mes attentes et j’ai encore de la difficulté à y croire! »

À un mois et demi des Championnats du monde de para-athlétisme, le Dorvallois a envoyé un message clair à ses adversaires qu’il serait l’homme à battre chez les T53.

« Le gars qui m’avait facilement battu au 400 m et au 800 m des Jeux de Rio était là à la compétition d’Arbon (ndlr : Il y a une semaine). Je sais qu’il a été surpris, même si les courses étaient serrées. Ce sera donc des courses enlevantes cet été aux mondiaux de Londres. »

Aussi en action lundi au 5000 m, Alexandre Dupont n’a pas terminé l’épreuve.

Au relais 4×400 m H T53-T54, l’équipe canadienne dont faisait partie Maranda et Dupont a été disqualifiée en raison d’un relais illégal. Curtis Thom et Tristan Smyth étaient les deux autres relayeurs canadiens à cette épreuve où le quatuor japonais a devancé celui de la Chine.