Volleyball – Grand Prix mondial

Les volleyeuses canadiennes obtiennent un troisième gain

BelangerMarieAlex
Photo FIVB 
Marie-Alex Bélanger (#19)

Montréal, 23 juillet 2017 (Sportcom) – Marie-Alex Bélanger et ses coéquipières de l’équipe canadienne de volleyball ont gagné une rencontre et perdu deux matchs dans la dernière fin de semaine des préliminaires du groupe 2 du Grand Prix mondial, qui s’est arrêté au Canada pour la toute première fois, plus précisément à l’anneau olympique de Richmond, en Colombie-Britannique.

Après avoir été battues par les Allemandes 3-0 (25-17, 25-18 et 25-20) vendredi, les joueuses de l’unifolié ont disposé des Péruviennes 3-1 (20-25, 25-17, 25-17 et 25-21) samedi, avant d’être vaincues 3-1 (25-21, 25-22, 17-25 et 25-16) par les Tchèques dimanche.

Bélanger, de Saint-Alphonse-Rodriguez, a été la meilleure marqueuse du pays contre les Allemandes avec 10 points. Elle en a ajouté 8 face aux Péruviennes et 11 contre les Tchèques.

« Ce serait mentir que de dire que nous sommes satisfaites de notre performance cette fin de semaine. Nous avons fait beaucoup trop d'erreurs directes qui nous ont valu deux défaites amères, a indiqué la Québécoise. La fatigue était évidemment présente, mais nous aurions préféré terminer la première moitié de l'été sur une note plus positive. »

Avec une fiche de trois victoires et six défaites, les Canadiennes terminent au huitième rang du groupe 2.

Les Sud-Coréennes, les Allemandes et les Polonaises, respectivement premières, deuxièmes et troisièmes, se sont qualifiées pour la finale du groupe 2 du Grand Prix mondial. En tant qu’équipe hôtesse, les Tchèques participeront également à cet ultime tournoi, qui se déroulera les 29 et 30 juillet, à Ostrava.

Les volleyeuses du pays poursuivront quant à elles leur préparation en vue du Championnat continental de la NORCECA, qui aura lieu cet automne et qui servira de qualification pour les Championnats du monde. « L'équipe a tout de même fait beaucoup de progrès ces deux derniers mois et nous sommes motivées à bien nous préparer en vu des NORCECA », a conclu Bélanger.