Paracyclisme – Championnats du monde sur route

Des problèmes mécaniques freinent Charles Moreau dans sa course au podium

20160501MoreauCharles900
Photo François Lacasse/AlterGo 
Charles Moreau

Montréal, 2 septembre 2017 (Sportcom) – Après avoir récolté le bronze au contre-la-montre de la classe H3 jeudi, Charles Moreau a conclu en septième place de la course en ligne des Championnats du monde de paracyclisme sur route à Pietermaritzburg, en Afrique du Sud, samedi.

L’épreuve de 60,7 kilomètres s’est terminée au sprint. Le Français David Franek et l’Italien Paolo Cecchetto se sont fait la lutte jusqu’à la ligne d’arrivée. C’est finalement Franek qui a été couronné champion du monde. Le Suisse Heinz Frei a complété le trio de tête avec un retard de 3 secondes.

Le spécialiste du vélo à main Charles Moreau a accusé un retard de 3 minutes 38 secondes sur le vainqueur.

« Ça allait bien jusqu’à la fin du troisième tour, moment où j’ai rencontré des pépins mécaniques. Ma chaîne est restée coincée au niveau de mon dérailleur arrière entre le plus petit pignon des vitesses et la structure de mon vélo. Je ne me rends pas à cet endroit et je dois m’arrêter en bordure de la route pour que quelqu’un m’aide. C’est une grosse déception parce que je n’ai pas de doute que j’étais dans la game, mais si je prends seulement le côté performance, c’est positif », a commenté le Victoriavillois.

Moreau a été arrêté pendant environ 1 minute 30 secondes avant de reprendre la course. De retour en action, le paracycliste a dû parcourir les 45 derniers kilomètres en solo.

« J’ai fait tout ce que j’ai pu pour rattraper le peloton de tête. C’était un parcours qui était vraiment optimal pour moi. Les trois premiers tours, j’étais avec les meneurs. Quand mes pépins sont arrivés, j’étais en échappée avec Cecchetto, a expliqué Moreau. Nous avions distancé le groupe de tête dans la grande descente avant le virage plus technique. Nous avions de bons dos d’âne à passer sur le parcours et ça cognait assez fort. C’est probablement à ce moment que mon problème est arrivé. »

Les mondiaux marquaient un terme à la saison 2016-2017 des compétitions internationales. Le Québécois participera le 16 septembre à la Classique des Appalaches, dans la région de Victoriaville, un événement qu’il fera pour le plaisir du défi pendant sa saison morte.

Également en action en classe H3, les Ontariens Alex Hyndman (+6 minutes 36 secondes) et Joey Desjardins (+10 minutes 46 secondes) sont respectivement aux 10e et 14e rangs.

En tricycle, l’Ontarienne Shelley Gauthier (T1) a terminé en première place tout comme aux mondiaux de 2015. La Canadienne a gagné deux médailles d’or en autant d’épreuves à cette compétition.