Championnats du monde

Le Canada s’incline en finale pour la médaille de bronze

Montréal, 3 septembre 2017 – La médaille de bronze a glissé des mains des judokas canadiens dimanche à la compétition mixte par équipe des Championnats du monde à Budapest, en Hongrie. Le pays a été battu 5-1 par la Corée du Sud.

« C’est un nouveau format de compétition par équipe et c’est lui qui sera présenté aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Nous étions dans la découverte. Ce que nous savions, c’est qu’il n’y avait pas beaucoup de pays qui avaient à la fois des équipes masculine et féminine très fortes. Considérant que nous avons un bon équilibre homme et femme, il était possible d’avancer dans le tableau avec un bon tirage », a commenté d’entrée Nicolas Gill, directeur général de Judo Canada.

Dans les préliminaires, le Canada a vaincu la Roumanie avec quatre victoires contre deux. Les choses se sont toutefois corsées en quart de finale contre le Brésil. Les judokas du pays n’ont pas fait le poids et ont perdu 5-1.

« Jessica Klimkait (-57 kg) a battu la championne olympique en titre Rafaela Silva. Ç’a bien commencé, mais les deux affrontements suivants ont été serrés et nous n’avons pas été en mesure de les remporter », a poursuivi Gill.

Au repêchage, les Canadiens ont disposé des Géorgiens 4-2. « Ils ont une équipe masculine excessivement forte et une féminine beaucoup plus faible. Il fallait absolument remporter nos trois combats de filles, a expliqué Gill. Arthur Margelidon (-73 kg) nous a donné la quatrième victoire pour nous permettre de nous battre pour le bronze. »

Les représentants de l’unifolié ont terminé leur journée avec leur affrontement contre les Sud-Coréens. « Ce pays fait partie des grosses puissances, c’était un gros défi. Klimkait a gagné le premier combat, mais ça s’est compliqué par la suite. Nous savions que notre marge d’erreur n’était pas très grande. Nous pensions que Kelita Zupancic (-70 kg) avait une chance de gagner, mais elle s’est fait contrer dans les deux premières minutes. »

L’or a été remporté par le Japon et l’argent a été remis au Brésil. L’autre médaille de bronze a été décernée à la France.

Catherine Beauchemin-Pinard (-57 kg), Ana Laura Portuondo-Isasi (+70 kg), Antoine Bouchard (-73 kg), Zachary Burt (-90 kg), Louis Krieber-Gagnon (-90 kg) et Kyle Reyes (+90 kg) faisaient partie de l’équipe canadienne dimanche.

Les mondiaux marquaient aussi la fin de la saison 2016-2017. Le directeur général en tire d’ailleurs un bilan positif.

« Ça s’est bien déroulé en général. Antoine Valois-Fortier et Kyle Reyes ont eu des opérations après les Olympiques. Nous savions que leur préparation pour les mondiaux serait un peu à court. Nous avons des jeunes qui se sont démarqués, notamment Jessica Klimkait. Elle est arrivée ici classée huitième au monde. Avec un peu de chance, elle aurait pu se battre pour une médaille individuelle. Elle l’a prouvé en équipe en gagnant tous ses combats et contre la championne olympique. C’est de bon augure pour la suite des choses », a conclu Gill en indiquant que quelques athlètes allaient changer de catégorie de poids dans les prochains mois en vue du début de processus de qualification olympique, qui commencera en mai 2018.

-30-