Cyclisme sur route – Tour d’Espagne et Grand Prix de Montréal

Michael Woods septième du Tour d’Espagne

WoodsMichael_2017_portrait
Facebook 
Michael Woods

Montréal, 10 septembre 2017 (Sportcom) – Le Gatinois d’adoption Michael Woods (Cannondale-Drapac) a démontré qu’il sera un cycliste à surveiller au cours des années à venir alors qu’il a conclu le Tour d’Espagne avec une brillante septième place, dimanche. Sans surprise, le Britannique Christopher Froome (Sky) a remporté cette compétition du World Tour masculin après avoir trôné au sommet pendant 19 étapes.

Au général, Froome s’est creusé une avance de 2 minutes 15 secondes sur l’Italien Vincenzo Nibali (Bahrain Merida) et de 2 minutes 51 secondes sur le Russe Inur Zakarin (Katusha-Alpecin). Woods accuse un retard de 8 minutes 27 secondes, alors qu’Hugo Houle (AG2R-La Mondiale), de Sainte-Perpétue, pointe en 115e place à 4 heures 3 minutes 18 secondes du gagnant.

Woods termine donc un premier grand tour dans le top-10, lui qui avait fini le tour d’Italie en 38e place en mai dernier. À cet excellent résultat s’ajoute un contrat de deux ans avec sa formation qui poursuivra ses activités pour encore au moins trois ans. Rappelons que Cannondale-Drapac était sur le point de fermer boutique par manque de fonds, sauf qu’elle a réussi à trouver un nouveau commanditaire majeur qui assurera sa survie pour les trois prochaines années.

« L’équipe a cru en moi avant n’importe quelle autre équipe du World Tour. Cela veut dire beaucoup pour moi et c’est en bonne partie pour ça que je signe à nouveau avec elle. La formation a joué un grand rôle dans mon développement et c’est avec elle que je me sens comme à la maison », a commenté Woods à VeloNews.

La 21e étape de 118 kilomètres entre Arroyomolinos et Madrid s’est finie au sprint qui a couronné l’Italien Matteo Trentin (Quick-Step Floors) pour une quatrième fois sur cette Vuelta 2017. Woods (+11 secondes) est 32e du jour alors que Houle (+52 secondes) est 106e.

Houle termine ainsi le troisième grand tour de sa carrière après avoir pris part aux éditions 2015 et 2016 du Tour d’Italie.

Antoine Duchesne meilleur Canadien à Montréal

Pendant ce temps sur le mont Royal, Antoine Duchesne (Équipe canadienne) a été le meilleur représentant du pays au Grand Prix de Montréal en finissant au 42e rang, à 1 minute 40 secondes du vainqueur, l’Italien Diego Ulissi (UAE Team Emirates).

« J’ai essayé de sortir dans le final, mais malheureusement, la collaboration n’était pas très bonne. J’étais dans une bonne journée, mais pas encore assez fort pour tenir la roue des meilleurs dans le dernier tour », a déclaré Duchesne après l’épreuve.

51e, Guillaume Boivin (Israël Cycling Academy), finit dans le même groupe que Duchesne, tandis que Bruno Langlois (+9 minutes 51 secondes, Équipe canadienne) est 97e.

Pier-André Côté et Marc-Antoine Soucy, tous deux de l’Équipe canadienne, ont posé pied avant la fin.