Taekwondo – Open du Canada

L’or, l’argent et le bronze pour les taekwondoïstes québécois

MarcAndreBergeron
Photo Facebook 
Marc-André Bergeron

Montréal, 30 septembre 2017 (Sportcom) – Les taekwondoïstes Cédric Junior Ndzouli, Marc-André Bergeron et Christopher Iliesco sont tous les trois montés sur le podium dans leur catégorie respective, samedi, à l’Open du Canada présenté à Montréal.

Chez les seniors, Ndzouli a connu un parcours parfait chez les moins de 80 kg pour mettre la main sur la médaille d’or. Il a été accompagné sur le podium par Iliesco qui a obtenu le bronze. Bergeron a quant à lui décroché l’argent dans la catégorie des plus de 87 kg.

Invaincu depuis le début du tournoi, Cédric Junior Nzdouli s’est imposé en finale où il a eu le dessus vis-à-vis de l’Américain Connor Wilson. « Cédric menait le combat, mais l’Américain a créé l’égalité dans les dernières secondes. En prolongation, il l’a finalement emporté grâce à un superbe coup de poing au corps », a indiqué son partenaire d’entraînement Marc-André Bergeron. « Je suis content pour Cédric puisqu’il était sur une séquence un peu moins victorieuse alors ça donne le ton pour les prochains tournois. »

Détenteur d’un laissez-passer au premier tour, Christopher Iliesco, deuxième tête de série, a remporté le combat suivant avant de décider de ne pas poursuivre la compétition par mesures préventives. Remportant la demi-finale par défaut, Cédric Junior Ndzouli, qui est aussi le partenaire d’entraînement d’Iliesco, avait donc le champ libre pour la finale.

Chez les plus de 87 kg, Marc-André Bergeron s’est incliné en finale contre l’Américain Jonathan Healy.

S’il a marqué le premier point du duel, le Québécois a vu le favori du tournoi prendre ensuite les devants 9-1. « Le système électronique n’a pas été en ma faveur. Un coup au visage aurait dû donner trois points à mon adversaire, mais en a finalement donné neuf comme s’il avait fait trois frappes au lieu d’une. Une autre fois pour un autre coup au visage valant trois points, le système électronique lui en a donné six. »

Malgré tout, la deuxième tête de série de la catégorie est resté serein dans la défaite. « Oui, ç’a un peu scrapé mon match, mais je ne m’en fais pas, car ce sont des choses que je n’ai pas le contrôle. On ne peut pas contester un caprice du système électronique », a indiqué l’athlète de Québec.

Son retard au pointage a un peu bousculé son plan de match. « J’optais pour les déplacements, y aller avec mes lignes droites pour le déranger avec ma force, mais rapidement il a réussi son coup miracle. C’est sûr que ça a orienté le match puisque je n’avais plus le choix de m’exposer et attaquer. »

Plus tôt dans la journée, Marc-André Bergeron avait auparavant éliminé le Portoricain Gabriel Diaz et le Canadien Chawki-Jason Huard Berro.

Si Bergeron connaît bien son compatriote, il ne l’avait jamais encore rencontré sur la surface de combat. « Il avait un plan de match pas mal limité à son coup de poing. C’était intéressant, car je dois travailler sur la façon de me battre contre ce genre d’adversaire qui a un plan très défini et limité, mais qui peut être récompensé par les arbitres pour son intensité », a-t-il noté.

Les gradins étaient pleins pour encourager les athlètes canadiens en action à l’Open du Canada qui est présenté au complexe sportif Claude-Robillard. « La foule a vraiment répondu à l’invitation et nous les entendions nous encourager », a indiqué Marc-André Bergeron.

L’Open du Canada se terminera dimanche.