Triathlon – Coupe du monde

Élisabeth Boutin 12e à Sarasota

LegaultEmy_BoutinElisabeth
Photo Blogue Élisabeth Boutin 
Élisabeth Boutin et Emy Legault

Montréal, 7 octobre 2017 (Sportcom) – Élisabeth Boutin a signé la meilleure performance de sa carrière en Coupe du monde de triathlon, samedi, à Sarasota, en Floride. La Montréalaise a pris le 12e rang de l’épreuve qui s’est transformée en duathlon.

En raison du niveau d’algues trop élevé dans l’eau, la portion natation a été remplacée. Les 35 compétitrices se sont donc élancées sous une chaleur écrasante pour 5 kilomètres de course à pied, 40 kilomètres de vélo et finalement 10 autres kilomètres de course à pied.

« J’étais un peu déçue que le triathlon soit changé en duathlon. Nous l’avons appris deux jours avant la course », a mentionné Élisabeth Boutin qui a eu besoin de 2 h 13 min 9 s pour parcourir l’épreuve, terminant 8 minutes 48 secondes derrière la gagnante, la Japonaise Juri Ide.

La plus âgée du peloton à 34 ans a signé une première victoire depuis 2011 avec un chrono de 2 h 4 min 21 s, devançant l’Américaine Chelsea Sodaro (2 h 5 min 18 s) et l’Autrichienne Julia Hauser (2 h 5 min 31 s), qui ont complété le podium.  

Élisabeth Boutin savait qu’elle devait rester patiente si elle voulait rallier la ligne d’arrivée par cette chaleur. « J’ai bien travaillé dans la portion vélo et j’ai su rester alerte avec mon hydratation et mon alimentation. À la deuxième portion de course à pied, je suis partie un peu plus lentement pour être certaine de gérer l’effort et la chaleur. »

La meilleure performance de Boutin en Coupe du monde était auparavant une 16e place obtenue à la Coupe du monde de Tiszaujvaros, en Hongrie, en juillet 2016.

« C’est une belle façon de terminer la saison. J'ai eu de belles courses comme d'autres où j'ai pu aller chercher simplement de l'expérience. J'ai bien hâte de voir ce que 2018 me réserve ! »

Kretz et Legault s’arrêtent

Les autres Canadiennes en action, les Québécoises Amélie Kretz et Emy Legault, de même que l’Ontarienne Dominika Jamnicky, se sont arrêtées avant la fin de l’épreuve.

Kretz, de Blainville, et Jamnicky, de Guelph, n’ont pas terminé la deuxième portion de la course à pied.

La température ressentie s’élevant à plus de 40 degrés Celsius a eu raison de Kretz. « À la première course à pied, j’étais très confortable, je suis rentrée en transition en troisième place. Le vélo s’est très bien déroulé, mais après un tour de la deuxième course à pied, la chaleur a frappé », a-t-elle raconté.

Emy Legault, de L’Île-Perrot, n’a pour sa part pas fini la première distance de course à pied.