Tir à l’arc – Championnats du monde

Belle bataille et 33e place pour Georcy-Stéphanie Thiffeault-Picard

ThiffeaultPicardGeorcyStephanie20152
Photo Facebook 
Georcy-Stéphanie Thiffeault-Picard

Montréal, 18 octobre 2017 (Sportcom) – L’aventure de Georcy-Stéphanie Thiffeault-Picard aux Championnats du monde de tir à l’arc s’est terminée mercredi, à Mexico. À l’épreuve de l’arc recourbé, elle s’est fait montrer la porte de sortie au second tour des rondes éliminatoires et a obtenu une 33e place.

L’Ukrainienne Veronika Marchenko, 15e des qualifications, a éliminé la Montréalaise, 63e, en s’imposant par la marque de 7-3.

« J'ai vraiment super bien tiré contre elle et j'ai même pris un vilain plaisir à la voir hésiter dans son tir contre moi. C'est la première fois que je l'affrontais et je crois lui avoir fait une très belle bataille. J'étais en contrôle et je suis contente de ce match, même si je ne l'ai pas gagné, parce qu'il était de calibre de match de médaille. »

Précédemment, l’archère du pays avait disposé de la 50e au classement des qualifications, la Malaisienne Nur Afisa Abdul Halil, avec une victoire de 6-5.

« J'ai commencé avec deux manches un peu sur la défensive, mais après j’ai repris plein gaz et je me suis mise à vraiment bien tirer. J'ai forcé un shoot-off en tirant 9 contre 8 pour mon adversaire. »

« Malheureusement, je n'ai pas atteint mes objectifs en qualifications qui m'auraient certainement permis d'avancer plus loin aujourd'hui, a précisé Thiffeault-Picard. Je suis par contre contente de m'être retroussé les manches et d'avoir su retrouver ce qu'il fallait pour bien tirer ce matin. Ce n'est pas une défaite, car j'ai beaucoup appris. »

Les mondiaux se poursuivent jusqu’à dimanche et plusieurs Canadiens sont toujours en action.

La Québécoise disait avoir hâte d’encourager ses compatriotes. « Je serai présente pour soutenir l'équipe d’arc recourbé qui s'en va en match de médaille de bronze pour la première fois à des Championnats du monde depuis 1971 ainsi que notre équipe d’arc à poulies. »

Au retour, Thiffeault-Picard se retrouvera au repos forcé puisqu’elle se fera opérer à un genou au débu du mois de novembre.