Ski paranordique – Coupe du monde

Les Québécois stoppés en qualifications

Montréal, 9 décembre 2017 (Sportcom) – À la première Coupe du monde de ski paranordique de sa carrière, la Québécoise Cindy Ouellet a pris le 18e rang du sprint féminin en ski assis, samedi, à Canmore, en Alberta.

Seules les 12 meilleures sur le parcours de 750 mètres ont obtenu leur place en demi-finale. Elles étaient 21 inscrites à prendre le départ.

« C’était vraiment une belle expérience puisque c’était ma première Coupe du monde et que c’était peut-être ma dixième fois sur la neige dans ma vie. J’aurais souhaité avancer en demi-finale, mais finir au 18e rang en commençant sur le circuit contre les meilleures au monde, c’est quand même assez bien », a expliqué Ouellet.

Membre de l’équipe paralympique de basketball en fauteuil roulant à Pékin en 2008, Londres en 2012 et Rio en 2016, l’athlète de Québec tentera de se qualifier pour les Jeux de Pyeongchang, sans laisser de côté sa carrière de basketteuse.

« J’étais plus nerveuse qu’en basket parce que ce sont deux sports totalement différents avec des conditions différentes, mais j’ai pris cette expérience comme apprentissage. C’est une petite course d’environ trois minutes, donc mes défauts techniques paraissent plus parce que toutes les petites erreurs coûtent beaucoup de secondes. Demain, la course sera sur une plus longue distance donc ça va peut-être m’aider au point de vue technique », a-t-elle conclu.

Toujours en ski assis, mais chez les hommes, Sébastien Fortier, de Québec, et Yves Bourque, de Bécancour, ont respectivement terminé 19e et 29e des qualifications.

En ski debout, Lyne-Marie Bilodeau, de Magog, a pris 13e et dernier rang de sa catégorie.

D’autres courses au programme de la Coupe du monde de ski paranordique seront disputées dimanche et mardi à Canmore.