Ski paranordique – Coupe du monde

Premiers points en Coupe du monde pour Cindy Ouellet

FortierSebastien
 
Sébastien Fortier

Montréal, 10 décembre 2017 (Sportcom) – Sébastien Fortier a obtenu une 16e place, alors que Cindy Ouellet a fini 18e et a récolté ses premiers points en Coupe du monde de ski paranordique dimanche, à Canmore, en Alberta.

La Britanno-Colombienne Emily Young a par ailleurs été la meilleure représentante de la feuille d’érable, avec une médaille de bronze à l’épreuve de 7,5 kilomètres en ski debout. Grâce à son chrono de 21 min 01,7 s, seules les fondeuses d’origine russe Ekaterina Rumyantseva (19 min 44,1 s) et Anna Milenina (20 min 07,5 s) l’ont dépassée.

Dans la course de moyenne distance de 7,5 kilomètres pour athlètes assis qui a réuni 37 participants, Fortier, de Québec, a skié le parcours en un temps ajusté de 22 min 58,5 s.

Le meilleur Canadien a été Chris Klebl, 8e en 22 min 15,6 s. Derek Zaplotinsky (22 min 30,2 s) et Collin Cameron (22 min 51,7 s) se sont aussi classés parmi les 20 meilleurs, concluant respectivement 9e et 14e.

Chez les autres représentants du pays, Yves Bourque, de Bécancour, a terminé 31e (26 min 02,5 s) et Ethan Hess 32e (26 min 10,7 s).

Ivan Golubkov (20 min 33,8 s) et Aleksandr Davidovich (21 min 24,3 s), deux athlètes originaires de la Russie, ont pris les deux premières places. Le Chinois Peng Zheng (21 min 34,3 s) a mis la main sur la médaille de bronze.

Cindy Ouellet vers les Jeux paralympiques d’hiver

Toujours en skis assis, mais chez les femmes, Cindy Ouellet a été la meilleure Canadienne au 18e rang de l’épreuve de 5 kilomètres avec un chrono de 19 min 16,1 s. La basketteuse en fauteuil roulant de Québec a du coup franchi une importante étape.

« J’ai obtenu mes premiers points de Coupe du monde. Il paraît que c’est vraiment une bonne chose, car je suis encore très nouvelle dans le sport », a précisé celle qui participe à sa première Coupe du monde de ski paranordique en carrière.

« Grâce à cette performance, je pourrais aller aux Jeux paralympiques. Nous n’avons toutefois pas autant de places que nous voudrions, donc mon classement n’est pas encore assez bon », a ajouté Ouellet, qui aimerait être de l’aventure sud-coréenne en mars, mais vise de façon plus réaliste les Jeux de 2022.

Elle pourrait améliorer son sort à la prochaine Coupe du monde, fin janvier, en Allemagne. Elle devrait être fixée sur sa participation ou non d’ici la fin du mois de décembre.

La Québécoise, qui ne prendra pas le départ de la course de longue distance mardi, traçait un bilan plus que positif de sa première expérience sur des skis. « C’était plaisant de me comparer, de voir ce qu’il faut que je travaille pour me retrouver parmi les meilleures au monde. »

Tanya Quesnel, l’autre skieuse de l’unifolié en action en ski assis dimanche, a fini 23e (24 min 30,8 s) et dernière.

La victoire est allée à l’Allemande Andrea Eskau (15 min 21,3 s). L’Américaine Oksana Masters (15 min 26,3 s) et l’athlète d’origine russe Marta Zainullina (16 min 0,0 s) l’ont accompagnée sur le podium.

Les courses de longue distance sont à l’horaire de la Coupe du monde de ski paranordique de Canmore mardi.