Ski acrobatique sauts – Coupe du monde

Lavallée et Rochon près de leurs objectifs

OlivierRochon
 


Montréal, 6 janvier 2018 (Sportcom) – Catrine Lavallée et Olivier Rochon se sont hissés jusqu’en première finale de la Coupe du monde de ski acrobatique sauts de Moscou, en Russie, samedi. Ils ont respectivement fini septième et huitième de leur catégorie.

La Montréalaise Lavallée est passée bien près d’atteindre la super finale. Elle a obtenu 80,32 points pour sa performance en finale, à 0,32 point de la sixième place qui lui aurait permis de poursuivre sa route.

L’Américaine Kiley McKinnon (95,52 points) a remporté la compétition, la Bélarusse Aliaksandra Ramanouskaya (84,48) a mis la main sur l’argent et la Russe Alexandra Orlova (80,33) sur le bronze.

« Je suis vraiment contente parce que c’est un de mes meilleurs résultats. Une septième place, c’est une de plus dans ma poche pour essayer de me qualifier pour les Jeux olympiques. Je sais que je m’en viens. En entraînement, juste avant la finale, j’ai sorti le saut de ma vie. Il ne me reste qu’à faire mon Full Full en compétition et je devrais passer dans la top-6 pour une fois. C’est encore un nouveau saut pour moi parce que ça fait seulement un an que je le fais », a commenté la skieuse de 23 ans.

En cette saison olympique, Lavallée perçoit les Coupes du monde comme une préparation en vue de l’événement ultime de son année.

« Je veux faire de mon mieux et prendre le plus d’expérience possible pour être au sommet en Corée du Sud. Je suis très fière de ce que j’ai fait pendant les deux jours d’entraînement et la journée de compétition ici. Je me suis adaptée aux conditions changeantes. »

L’athlète sera de retour sur ses skis vendredi prochain à la Coupe du monde de Deer Valley. « C’est une place que nous aimons beaucoup parce la compétition est très féroce. Le calibre de saut est très élevé. J’y vais pour tout donner ! »

Olivier Rochon en progression

Rochon a survolé les qualifications avec une note de 120,36. Après sa première place en qualifications, il a obtenu 91,59 points en finale, ce qui lui a valu le huitième rang. Ça n’a pas été suffisant pour se rendre en super finale puisque seuls les six premiers y accédaient.

Le podium masculin a été formé du Bélarusse Anton Kushnir (126,55 points), premier, suivi des Russes Ilia Burov (125,79) et Stanislav Nikitin (119,91), respectivement deuxième et troisième.

Le médaillé de bronze lors de la première étape de la Coupe du monde à Secret Garden en décembre, Lewis Irving, a vu son parcours prendre fin dans les qualifications. Le Québécois a pris le 27e rang avec 73,71 points.

« En qualifications, j’ai fait un super bon saut et je ne m’attendais à rien de moins. Mon objectif cette saison est de faire les finales chaque fois et, jusqu’à présent, c’est ce que je fais », a commenté Rochon.

« Mon saut dans la première ronde des finales s’est très bien passé, mais mon atterrissage a été plus mou que pendant la semaine, donc je n’ai pas été capable de bien lancer mes bras à l’atterrissage. C’est vraiment une petite erreur technique. C’est sûr que c’est vraiment frustrant parce que je sais que j’aurais pu me rendre plus loin que ça personnellement. Pour les qualifications olympiques, ça regarde mieux que le classement que j’avais en ce moment. J’étais 12e en Chine et ici 8e. Je progresse ! »

Rochon hésite à tenter le Lay Triple Full Full, un triple salto arrière avec quatre vrilles, à Deer Valley. « Ce qui est spécial, c’est que trois vrilles arrière se font dans le deuxième salto. Il n’y a personne qui fait ce saut en compétition. Sinon je vais peut-être le mettre de côté pour l’instant pour ne pas prendre trop de risque avec le processus de qualification olympique. Nous sommes toujours sur une ligne très fine de contrôle. Je suis super satisfait de la façon dont je saute », a conclu le Gatinois.