Patinage de vitesse longue piste – Sélections olympiques canadiennes

Mission accomplie pour Alexandre St-Jean et Laurent Dubreuil

StJeanAlexandre_20162017
 


Montréal, 8 janvier 2018 (Sportcom) – En terminant deuxième du 1000 m des sélections olympiques canadiennes, Alexandre St-Jean s’est provisoirement qualifié pour les Jeux olympiques de Pyeongchang sur cette distance.

Ayant déjà répondu au critère de temps de la fédération nationale et au Classement spécial de sélection olympique, il ne lui restait plus qu’à monter sur le podium des essais olympiques pour s’assurer d’une place aux Jeux. St-Jean a été de l’avant-dernière paire à s’élancer sur l’Anneau olympique de Calgary lundi soir. Il a parcouru la distance en 1 min 8,52 s.

« Je suis vraiment content de ma course. Je n’aurais pas pu faire mieux dans les circonstances. J’avais énormément de pression. Dans le top-5 sur cette distance, j’étais le seul qui n’était pas encore qualifié pour les Jeux; tous les autres étaient déjà provisoirement qualifiés à d’autres épreuves. J’avais donc encore plus de pression », a affirmé St-Jean.

« Ce dont je suis le plus fier, c’est d’avoir performé malgré la pression et de ne pas avoir flanché. C’était mon rêve les Jeux olympiques et j’ai de la misère à assimiler tout ce qui se passe présentement. Il reste des courses demain, alors ce n’est pas encore confirmé. Les chances sont de mon côté, mais j’espère qu’à cette heure-ci demain, ce sera officiel. »

Seul l’Ontarien Vincent de Haître l’a devancé, enregistrant un temps de 1 min 7,67 s, ce qui lui a valu le premier rang national et un laissez-passer pour Pyeongchang.

Laurent Dubreuil, de Lévis, avait réalisé le critère de temps de 1min 8,01 s plus tôt cette année. Il était donc déjà admissible à une place pour cette distance à Pyeongchang. Son chrono de 1 min 9,01 s l’a placé en sixième place, mais puisqu'aucun autre patineur n'a réalisé le standard de temps lundi soir, il est le troisième patineur qui est provisoirement qualifié pour les Jeux.

Le Sherbrookois Alex Boisvert-Lacroix a quant à lui terminé au troisième rang avec un chrono de 1 min 8,61 s. Puisqu'il n’a pas réalisé le standard de temps cette saison, il ne sera pas aux Jeux olympiques sur cette distance. Il est toutefois préqualifié au 500 m grâce à ses médailles et son classement en Coupe du monde.

Le Lambertois David La Rue a pris la cinquième place du classement national grâce à un chrono de 1 min 8,85 s. Daniel Dubreuil (1 min 9,83 s) a pris le 9e rang, tandis qu’Antoine Roger (1 min 10,91 s) a terminé 17e.

Au 1000 m féminin, Béatrice Lamarche a été la meilleure Québécoise en prenant la sixième place avec un temps de 1 min 17,19 s. Noémie Fiset (1 min 18,02 s) a fini au 10e rang. De son côté, Namasthée Harris-Gauthier (1 min 19,44 s) a terminé 13e.

La Manitobaine Heather Mclean (1 min 14,50 s) a été sacrée championne sur cette distance et l’Abertaine Kaylin Irvine (1 min 15,37 s) a suivi au deuxième rang. Les deux patineuses avaient déjà réalisé le standard de temps. Elles ont donc confirmé l’obtention de leur billet pour les Jeux de Pyeongchang qui s’amorceront dans un mois.

 

Quelles sont les étapes à parcourir pour se qualifier pour les Jeux olympiques de Pyeongchang? Vers les Jeux de Pyeongchang : rien à perdre, tout à gagner