Patinage de vitesse sur longue piste – Coupe du monde

Alex Boisvert-Lacroix médaillé de bronze au 500 m

Ivanie Blondin couronnée d’or au 3000 m

BoisvertLacroixAlex2018
Photo Twitter/Patinage de vitesse Canada 
Alex Boisvert-Lacroix

Montréal, 21 janvier 2018 (Sportcom) – À sa dernière compétition internationale avant les Jeux olympiques de Pyeongchang, Alex Boisvert-Lacroix a conclu son séjour en Allemagne avec une médaille de bronze autour du cou. Il s’est illustré au second 500 m de la Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste d’Erfurt, dimanche. L’Ontarienne Ivanie Blondin a ajouté une autre médaille à la collection canadienne avec l’or au 3000 m.

« Ça donne confiance de monter sur le podium avant d’aller aux Jeux olympiques, sans aucun doute ! »

Le Sherbrookois a enregistré un chrono de 35 s, un retard de 0,15 seconde sur le vainqueur, le Norvégien Havard Holmefjord Lorentzen (34,85 s). Le Néerlandais Jan Smeekens (+0,10 seconde) a fini deuxième.

« Le temps d'aujourd'hui n'a pas vraiment d'importance, c'est plus le rang. De rebondir et monter sur le podium après une performance vraiment moyenne vendredi, c'est vraiment génial ! Dans mon premier 500 m, je sentais la fatigue, le jet lag et le voyage dans mon corps », a commenté l’athlète de 30 ans.

Samedi, Boisvert-Lacroix a opté pour une journée de repos complète et a laissé ses patins de côté. Il a préféré étudier la vidéo de sa course de la veille. « Je voulais cibler exactement ce que je voulais modifier. Particulièrement mon premier virage. Je voulais le patiner plus en puissance et faire moins de fréquence. La course au complet a été mieux exécutée. »

Il s’agit de la troisième médaille au 500 m sur le circuit de la Coupe du monde cette saison pour Boisvert-Lacroix, lui qui avait été sacré champion à Calgary et Salt Lake City en décembre.

Également en action, l’Albertain Gilmore Junio (+0,26 seconde) a pris le 10e rang alors que le Lévisien Laurent Dubreuil (+0,72 seconde) et le Québécois Alexandre St-Jean (+0,73 seconde) pointent respectivement aux 15e et 16e places.

« Nous restons une semaine en Allemagne pour nous entraîner. Nous allons faire un cycle un peu plus difficile et nous arrivons le 1er février au village olympique, a ajouté Boisvert-Lacroix, qui participera à ses premiers Jeux aux côtés de Dubreuil et St-Jean. Ça va me laisser 18 jours pour me reposer et m'adapter au décalage et à l'environnement avant ma course du 19. C'est un timing parfait pour moi ! »

St-Jean parmi les 10 meilleurs au 1000 m

De retour sur la patinoire, Alexandre St-Jean a fait son second 1000 m du week-end. Il a réalisé un temps de 1 min 10 s, bon pour le huitième rang. Il a accusé un retard de 1,60 seconde sur le Néerlandais Kjeld Nuis (1 min 8,40 s), médaillé d’or. Le Norvégien Havard Holmefjord Lorentzen (+0,26 seconde) est deuxième et le Russe Denis Yuskov (+0,55 seconde) est troisième.

« Je n’ai pas eu de déséquilibre aujourd’hui, alors c’est une bonne chose. Par contre, mon exécution était moins bonne qu’hier. La fatigue se faisait ressentir, c’était ma quatrième course du week-end. Je suis quand même content du résultat et je ne suis pas loin de Vincent De Haître. C’était de bons entraînements pour les Jeux et j’ai été très présent durant toute la fin de semaine », a conclu St-Jean.

L’Ontarien Vincent De Haître (+1,54 seconde) et le Britanno-Colombien Denny Morrison (+2,03 secondes) sont 7e et 11e.

 

Quelles sont les étapes à parcourir pour se qualifier pour les Jeux olympiques de Pyeongchang? Vers les Jeux de Pyeongchang :
rien à perdre, tout à gagner