Ski acrobatique slopestyle – Coupe du monde

La météo complique les performances des skieurs

Teal Harle et Evan McEachran médaillés d’or et de bronze

LamarreKim1
Photo André-Olivier Lyra, ACSA 
Kim Lamarre

Montréal, 21 janvier 2018 (Sportcom) – Après plusieurs jours de retard, l’épreuve féminine de ski acrobatique slopestyle a été présentée dimanche à la Coupe du monde de Mammoth, aux États-Unis. Anouk Purnelle-Faniel et Kim Lamarre ont respectivement terminé aux 17e et 25e rangs. Les Canadiens Teal Harle et Evan McEachran ont quant à eux remporté l’or et le bronze chez les hommes.

Les deux Québécoises ont vu leur parcours s’arrêter dans les qualifications, qui ont été repoussées à deux reprises cette semaine en raison des mauvaises conditions météorologiques. Seules les huit premières au classement accédaient à la finale.

Purnelle-Faniel, de Québec, a obtenu sa meilleure note à sa première descente avec 73 points.

« Le vent a été un gros problème cette semaine. C’était un parcours difficile et inconstant avec la vitesse. J’ai une blessure aux talons, donc je n’ai pas skié à mon meilleur. J’ai fait une descente plus facile parce que j’ai trop de douleur. J’ai des bleus aux talons, blessure qui semble banale, mais qui est très douloureuse. Seul le temps va me remettre sur pied. »

Lamarre, de Lac-Beauport, a récolté 21 points après avoir fait une erreur coûteuse.

« Je suis quand même déçue de ma qualification parce que j’ai manqué un saut alors que le reste était parfait. C’est certain que je trouve ça plate parce que je voulais finir avec un podium avant d’aller aux Jeux olympiques. Je vais retourner à Maximise et Sainte-Agathe-des-Monts pour m’assurer que mes sauts sont en place avant cet événement et me donner une chance de faire la finale et d’atteindre le podium. »

La Norvégienne Tiril Sjaastad Christiansen (90,60 points) s’est imposée devant la Suédoise Jennie-Lee Burmansson (88,60) et l’Américaine Caroline Claire (85).

Les Ontariennes Dara Howell (13e) et Nikki Blackall (20e) ainsi que les Britanno-Colombiennes Yuki Tsubota (14e), Sofia Tchernetsky (19e) et Elena Gaskell (23e) étaient également en action.

Deux Canadiens sur le podium

À l’épreuve masculine, les juges ont accordé 94,20 points au Britanno-Colombien Teal Harle et 91,40 points à l’Ontarien Evan McEachran. Le Suisse Andri Ragettli (92,60) a réussi à s’immiscer entre les deux représentants du pays. Noah Morrison, de la Colombie-Britannique, a fini au 13e rang de cette finale.

Samedi, dans les qualifications, Philippe Langevin (49 points), de Mont-Tremblant, a pris le 42e rang.

Place aux Jeux olympiques

Cette Coupe du monde marquait d’ailleurs la dernière chance pour plusieurs athlètes internationaux de faire leur place sur leur équipe nationale olympique respective.

« Ce que j’ai fait la semaine passée à Snowmass [septième place à la Coupe du monde] c’était gros pour moi et ça va m’aider à me qualifier. Je sais que ce n’est pas officiel, mais j’y serai. À Sotchi, personne ne s’attendait à ce que je fasse quelque chose, alors peut-être que cette année les gens vont avoir des attentes, a dit Lamarre, médaillée de bronze en 2014. J’ai eu de la difficulté en compétition les dernières années parce que j’essayais de nouveaux sauts, mais maintenant ils sont tous acquis. Je sais qu’avec mes sauts et les rails que j’ai, je suis capable de le faire ! »

« Mon objectif pour cette compétition était d’essayer de me qualifier pour les Jeux. Ma blessure a pris le dessus et je retourne à la maison pour me reposer », a conclu Purnelle-Faniel, 23 ans.

 

Que doivent faire les skieurs acrobatiques pour obtenir leur billet pour Pyeongchang?