Surf des neiges – Coupe du monde

Pas de Québécois en ronde éliminatoire

AndersonJaseyJay2
Photo FIS 
Jasey-Jay Anderson

Montréal, 28 janvier 2018 (Sportcom) – Après avoir remporté l’or vendredi, le planchiste Jasey-Jay Anderson s’est arrêté en qualifications du deuxième slalom géant en parallèle de la fin de semaine, dimanche, à la Coupe du monde de Bansko, en Bulgarie.

Les choses avaient pourtant bien commencé pour Anderson, de Lac-Supérieur, qui avait signé le troisième meilleur chrono du parcours bleu en première manche de qualifications. En deuxième manche, son temps dans le parcours rouge l’a cependant fait glisser au classement pour terminer au 19e échelon, ce qui l’a exclu des 16 meilleurs qui accédaient au tour éliminatoire.

« Ma première manche était solide, mais en me rendant au départ pour ma deuxième manche, un objet de métal a affecté mes carres. Je n’avais pas tout mon équipement d’affutage ni de technicien avec moi, donc j’ai dû faire ma descente du mieux que je pouvais », a expliqué Jasey-Jay Anderson.

Vendredi, le Québécois avait remporté sa première médaille des huit dernières années sur le circuit de la Coupe du monde. « C'était une belle surprise! C'est facile de se laisser emporter par le doute après tant d'années », a-t-il avoué.

Le Suisse Nevin Galmarini a décroché la médaille d’or en s’imposant en finale contre l’Italien Edwin Coratti. Vainqueur de la petite finale, l’Autrichien Andreas Prommegger a ravi le bronze.

Sébastien Beaulieu (Sherbrooke) a fini 29e et Arnaud Gaudet (Montclam) 42e.

« J'avais une excellente première descente, mais malheureusement dans le dernier tiers, j'ai accroché un drapeau avec ma main dans un virage et l'arrière de ma planche a dérapé, a déclaré Beaulieu. Ensuite, j'ai eu beaucoup de difficulté à retrouver mon rythme. J'ai conclu la descente avec le 14e temps du parcours rouge. »

Vendredi, 24 heures après avoir appris qu’il ne serait pas de l’équipe olympique canadienne à Pyeongchang, le Sherbrookois avait signé la meilleure performance de sa carrière en Coupe du monde lorsqu’il avait terminé septième.

« Je n'avais pas vraiment les jambes aujourd'hui (dimanche) et je crois que ça s'est fait sentir lors de la deuxième descente ou le parcours s’est détérioré. Après ma septième place de vendredi, la poussière et le stress de ne pas avoir été retenu dans l’équipe olympique est retombée et je n'étais physiquement pas au top. »

Les planchistes alpins se retrouveront aux épreuves olympiques de Pyeongchang à compte du 22 février.