Taekwondo – US Open

Le podium pour Nkogho Mengue et Bergeron à Las Vegas

taekwondo_general
 


Montréal, 4 février 2018 (Sportcom) – Hervan Andrehl Nkogho Mengue et Marc-André Bergeron sont montés sur le podium du US Open de taekwondo, à Las Vegas, vendredi. Le premier a obtenu la médaille d’argent dans la catégorie des moins de 68 kg, tandis que le second a mis la main sur une des deux médailles de bronze chez les plus de 87 kg.

Nkogho Mengue a livré pas moins de six combats jeudi. Il s’est d’abord imposé 24-1 contre le Martiniquais Sylvain Jean Baptiste. Il a par la suite défait les Américains Adan Rivas 24-18, Charles Buset 14-8 et Yosvel Perez 28-23.

L’athlète de Québec en a eu plein les bras avec Perez. « C'était un combat intense, avec beaucoup de points et d'avertissements des deux côtés. À la fin de la troisième ronde, j'avais neuf avertissements. Un de plus et j'étais disqualifié. J'ai dû garder mon calme et bien gérer pour l’emporter. »

En demi-finale, Nkogho Mengue est revenu de l’arrière face au Mexicain Ruben Nava et a triomphé 12-11. « Je l'avais déjà affronté dans le passé. Le pointage était serré pas mal tout le long. Il a pris les devants à un moment donné, mais j'ai réussi à marquer quatre points dans les dernières secondes et me sauver avec la victoire. »

Le Québécois de 21 ans a finalement perdu l’ultime duel contre le Britannique Christian McNeish, victorieux 13-11. « Il est très bien classé au monde et représente l'Angleterre dans toutes les grosses compétitions. Il est très rapide et flexible. Avec mon style mobile et en puissance, j'ai réussi à garder le combat serré jusqu'à la fin. »

Au final, Nkogho Mengue est heureux de son séjour dans le Nevada. « Je suis satisfait, ça commence bien l'année 2018 et c'est très motivant pour les Championnats canadiens, dans deux semaines. »

« L'écart est plutôt grand, mais l'apprentissage aussi »

Du côté des plus de 87 kg, Marc-André Bergeron a savouré deux victoires vendredi. Il a écarté le Chilien Fernan Baeza Zapata, puis le Russe Oleg Kuznetcov en prolongation, avant de subir la défaite.

« Contre le Chilien, j'ai mis un peu trop de temps à me mettre en mon mode combat, comme d'habitude, a avoué le résident de Québec. Je voulais davantage brasser l'autre plutôt que de jouer la frappe qui trouve l'ouverture et qui marque. Je me suis ajusté peu à peu. »

« Mon deuxième combat a été ultra serré. Je me suis énormément déplacé et j’ai joué la distance. En (mort subite), j'ai marqué avec un coup de poing dans un enchaînement. »

En demi-finale, Bergeron en a vu de toutes les couleurs face au Chinois Hongyi Sun, vainqueur 18-3. « Très souple et lucide dans ses frappes, il a su jouer l'ouverture avec moi et marquer ses points tranquillement, action par action. J'ai dû rapidement ouvrir mon jeu et il n'a fait qu'être patient et me neutraliser. L'écart est plutôt grand, mais l'apprentissage aussi »

L’athlète de 26 ans avait de grandes attentes, mais quittera Las Vegas heureux. « Je vise toujours la victoire dans les compétitions de type open. Cependant, un podium est correct, considérant que nous sommes en préparation pour les Championnats canadiens. »

Christopher Iliesco freiné en quart de finale

Le Montréalais Christopher Iliesco était également de la partie au US Open vendredi. Il a atteint les quarts de finale dans la catégorie des moins 80 kg.

L’Américain Connor Wilson a mis fin à la journée de travail du combattant de 28 ans. Auparavant, Iliesco avait écrasé le Roumain Ghenadie Bitco à son premier duel, puis était venu à bout de l’Américain Artur Vardanyan en prolongation.

« Ç’a été une bonne compétition et préparation pour confirmer l’application de beaucoup de choses en vue des Championnats canadiens, a estimé le Québécois. Avec la préparation que j’ai eue, je suis satisfait. Je dois continuer à travailler fort pour battre les meilleurs. Je passe toujours très proche de les battre, maintenant je veux gagner. »

 

Consultez notre dossier complet Sportcom OR SERIE, En route vers Pyeongchang