Ski acrobatique – Jeux olympiques

Pari réussi pour Philippe Marquis

MarquisPhilippe_JO
 
Philippe Marquis

Pyeongchang, 9 février 2018 (Sportcom) – Engage. Fire. Keep Fighthing. Ce sont les mots-clés inscrits sur les gants du bosseur Philippe Marquis. Pour lui, c’est tout ce qui comptait vendredi lorsqu’il s’est élancé pour sa descente de qualifications aux Jeux olympiques de Pyeongchang.

Le skieur acrobatique québécois a réussi ce que plusieurs pensaient impossible. Un mois après avoir subi une rupture du ligament antérieur croisé du genou droit, Philippe Marquis a fait une première descente complète sur le parcours olympique de bosses du Parc à neige Phoenix. Une première descente accomplie dans les premières qualifications qui lui a permis de terminer huitième et obtenir du même coup un accès direct à la finale de lundi.

« Je ne savais pas comment j’allais me rendre du point A au point B et j’ai réussi ! » s’est réjoui le Québécois. J’ai fait confiance en mes repères et à mon expérience des dernières années. Je n’ai jamais été aussi heureux. C’est une sacrée victoire. »

En temps normal, Marquis ne se serait pas contenté d’une huitième place. Il accueille maintenant cette performance avec un grand sourire. « Le plus important était de me battre jusqu’au bout. Je suis vraiment content. Peu importe le numéro à côté de mon nom, au bout de la ligne, le rang n’était plus un objectif. »

Les qualifications de vendredi ont été dominées par Mikaël Kingsbury (86,07 points). Si les dix premiers obtenant leur place en finale masculine, dix autres laissez-passer seront distribués à la deuxième qualification qui précédera la finale lundi.

Marquis a donc une descente en finale à son agenda. Rassuré que la première soit passée, il espère pouvoir miser sur la même recette. « Je ne peux pas plus pousser mon niveau de difficulté », a mentionné l’athlète de Québec qui exécute un périlleux arrière à son deuxième saut, une manœuvre à plus faible degré de difficulté. « Ça doit être le premier back flip que je fais depuis deux-trois ans sur le saut du bas. Il fallait que j’ajuste mon niveau. »

Le Québécois a peut-être tout de même une carte ou deux dans sa manche. « Si ça continue à bien aller, je pourrai peut-être accélérer un peu. Physiquement, je dois être respectueux et connaître mes limites, mais je pense que je suis capable de couper une seconde. »

Peu importe la suite des choses, Marquis a déjà le sentiment du devoir accompli. « On dit souvent que ce sont dans les grands moments qu’on arrive à sortir le meilleur de nous et c’est un exemple concret aujourd’hui. »

Marc-Antoine Gagnon (76,32 points) a quant à lui raté la coupure en prenant le 11e rang. « Ce n’était pas mauvais, mais ce n’était pas assez. Ça peut juste aller en s’améliorant. »

Celui qu’on retrouvera donc en deuxième qualification lundi était toutefois ravi de voir son coéquipier réussir sa descente. « Je suis content pour Phil. En même temps je ne suis pas surpris, même si les chances étaient contre lui. Il a travaillé de façon intelligente et il a bien fait ça. Je suis content pour lui. »

Une bataille mentale pour Audrey Robichaud

Chez les femmes, la Française Perrine Laffont (79,72) a inscrit le meilleur pointage, suivi de la Canadienne Andi Naude (79,60). Justine Dufour-Lapointe, quatrième avec 77,66 points et Audrey Robichaud, 10e avec 72,48 points, ont aussi atteint directement la finale féminine. Treizième, Chloé Dufour-Lapointe devra quant à elle faire une autre manche qualificative.

« Ç’a été une semaine difficile, je suis juste contente d’avoir fait une pas pire descente de haut en bas », a indiqué Audrey Robichaud.

À son premier entraînement officiel à Pyeongchang lundi dernier, la Québécoise a subi une mauvaise chute à l’atterrissage de son premier saut. Sonnée, elle a pris quelques jours pour s’en remettre. « Ç’a été une bataille avec moi-même d’essayer de revenir de ça pendant les trois derniers jours. »

La deuxième qualification et les rondes finales féminines seront présentées dimanche à Pyeonchang. Du côté des hommes, ils seront de retour en piste lundi.