Patinage de vitesse longue piste – Jeux olympiques

Laurent Dubreuil fait de son mieux

DubreuilLaurent_20162017
Patinage de vitesse Canada 
Laurent Dubreuil

Pyeongchang, 19 février 2018 (Sportcom) – « Il y a tellement eu de rebondissements dans le dernier mois que je me disais, tant que je n’ai pas traversé la ligne, je ne sais pas si je vais faire la course. » Laurent Dubreuil s’est finalement élancé lundi soir sur la ligne de départ du 500 m des Jeux olympiques de Pyeongchang. Il a fini 18e de l’épreuve.

« Je savoure le moment. Je n’avais juste pas les jambes pour réaliser sportivement ce que je voulais, mais humainement c’était une belle expérience », a indiqué le Lévisien.

Maladie, petites blessures et sa qualification olympique à défendre en appel devant le Centre de règlement des différends sportifs du Canada, Dubreuil a été éprouvé de bien des façons depuis le mois de janvier. « Autant de mésaventures consécutives, ça fait mal et ça m’a fessé », a-t-il confié.

Mentalement, il ne restait plus beaucoup de concentration pour l’entraînement. Le médaillé d’or sur la distance à la Coupe du monde d’Heerenveen au début de la saison avait donc revu ses priorités à Pyeongchang.

« Mon but était d’avoir du plaisir », a mentionné Dubreuil qui a inscrit un temps de 35,16 s. Ses coéquipiers Alex Boisvert-Lacroix (34,934 s) et Gilmore Junio (35,158 s) ont quant à eux fini 11e et 17e.

« J’ai eu du fun, mais c’est sûr que je n’ai pas aperçu le résultat que je désirais quand j’ai traversé la ligne, a renchéri le Lévisien. J’ai eu du fun toute la journée, je n’étais pas stressé et j’ai profité du moment. Je n’avais juste pas les jambes. J’ai fait du mieux que j’ai pu avec ce que j’avais. »

Malgré une préparation olympique moins optimale qu’espérée, Laurent Dubreuil s’est dit satisfait de son effort. « Je suis fier de la façon dont j’ai rebondi. J’ai été capable de compétitionner au meilleur de mes capacités. »

Sans quelques défauts techniques, le Québécois aurait pu gruger quelques dixièmes de seconde à son chrono pour améliorer son sort. « J’ai poussé un peu trop loin dans les droits et je surextensionne mes poussées. Ça me fait perdre de l’efficacité. »

Laurent Dubreuil sera de retour en action vendredi pour l’épreuve de 1000 m. « Je vais faire de mon mieux et arriver avec un bon état d’esprit. Je vais me laisser patiner et avoir du plaisir. »